Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent.

Quelle assurance choisir pour votre crédit auto ?

Hadrien Drossart
Hadrien Drossart
Mis à jour le

Vous souhaitez souscrire un crédit auto et songez à prendre une assurance pour vous couvrir en cas d'imprévu ? Découvrez toutes les formules d'assurance pour un crédit auto et les points auxquels il faut rester vigilant avant de signer.

Est-il obligatoire de prendre une assurance pour un crédit auto ?

Non, il n'est pas obligatoire d'assurer un crédit auto en Belgique. Cependant, dans certains cas, elle est recommandée afin de vous couvrir s'il devait vous arriver quelque chose : en effet, personne n'est à l'abri d'un accident ou d'un licenciement, et il est plus rassurant de savoir que votre prêt continuera à être remboursé si vous veniez à traverser une période difficile.

Bon à savoir :
Attention à ne pas confondre l'assurance crédit auto avec l'assurance auto, qui est quant à elle obligatoire pour rouler en Belgique.

Les différents types d'assurances pour un prêt voiture

Vous avez le choix entre différents types d'assurances pour couvrir votre prêt auto : 

  • L'assurance perte d'emploi
  • L'assurance solde restant dû
  • L'assurance maladie et invalidité. 

Vous pouvez opter pour l'une d'entre elles ou en choisir plusieurs si vous préférez être couvert contre toute éventualité. 

Voici en quoi consistent ces différentes assurances pour vous aider à faire votre choix. 

L'assurance perte d'emploi du crédit voiture

Une assurance perte d’emploi  pour un crédit voiture paie sous certaines conditions les échéances de prêt des personnes qui perdent leur emploi.

Bon à savoir :
Afin que l’assurance prenne en charge le crédit, la baisse de revenus doit en règle générale être conditionnée à une perte de revenus involontaire. Une personne qui démissionne de son emploi ne peut pas prétendre à cette couverture.

L'assurance solde restant dû pour un prêt auto

L'assurance solde restant dû, une variante de l'assurance-vie, prend en charge vos mensualités dans le cas où vous décédez avant la fin du prêt auto. Cela permet d'éviter de léguer des dettes à vos héritiers.

L'assurance maladie et invalidité du crédit auto

L'assurance maladie et invalidité du prêt voiture vous couvre en cas d'accident ou de maladie qui vous mettrait dans l'impossibilité de travailler. En cas d'incapacité de travail partielle, elle paie vos mensualités pendant la durée où vous ne pouvez plus travailler. Si vous êtes en incapacité totale et permanente de travailler, elle rembourse l'entièreté de votre prêt auto à votre place. 

Comment souscrire à une assurance pour un crédit auto ?

Voici toutes les étapes à suivre pour souscrire une assurance pour votre prêt voiture.

Choisissez votre compagnie d’assurance

La souscription d'une assurance perte d’emploi doit se faire avant ou en même temps que l’acceptation du prêt auto.

Il est possible que l’organisme prêteur propose un contrat d’assurance pour votre crédit voiture, souvent via une compagnie partenaire. Toutefois, rien ne vous empêche de choisir un autre assureur.

Les conditions d’adhésion

Afin de pouvoir adhérer à une assurance pour un crédit voiture, il faut en règle générale :

  • Être sous contrat à durée indéterminée à temps partiel ou plein,
  • Justifier d’une ancienneté dans l’entreprise de six mois voire un an minimum,
  • Ne pas être en préavis de départ ou faire l’objet d’une procédure de licenciement.

La compagnie d’assurance peut également imposer une limite d’âge (généralement entre 55 et 65 ans selon les assureurs). 

La fin du contrat d'assurance

Le contrat prend automatiquement fin lorsque :

  • L’assuré atteint la limite d’âge fixée au contrat,
  • Il prend sa pension,
  • Le crédit est entièrement remboursé.

À quoi faire attention avant de choisir une assurance pour votre prêt voiture ?

Chaque assureur propose des conditions différentes, et il est important de bien étudier votre contrat d'assurance avant de signer. Voici quelques points pour lesquels il faut être particulièrement vigilant.

La quotité

Il s’agit de la quote-part que couvre l’assurance dans le cas où vous faites jouer la garantie. Si vous avez opté pour une quotité à 50 %, l’assureur ne prend en charge que la moitié de vos échéances. Ainsi, vous devez tout de même payer l’autre moitié jusqu'à la fin du prêt.

Le délai de carence

Le délai de carence est la période entre le moment où vous signez le contrat et le moment où l'assurance entre en vigueur. Ce délai peut durer plusieurs mois, durant lesquels votre crédit n'est pas couvert.

Le délai de franchise

Le délai de franchise, ou délai d’attente, est une période de latence pendant laquelle l’indemnité n’est pas versée.

Ce délai court à compter du jour où le sinistre (licenciement, incapacité, etc.) survient. L’assureur commence à payer tout ou partie des mensualités à la fin de ce délai.

Bon à savoir :
Généralement, la prise en charge se fait immédiatement dans le cas d’une invalidité.

Le type d’indemnisation

L’indemnisation peut être fixe tout au long de la période d’indemnisation ou progressive selon la durée de la période de chômage ou d'invalidité.

La durée d’indemnisation

La durée d’indemnisation ou la limitation du nombre de mensualités par sinistre varie d’un contrat à l’autre. Les assureurs l’apprécient généralement en tenant compte de l’ancienneté du CDI.

Les cas d’exclusion

Outre la démission, certains assureurs peuvent prévoir d’autres cas d’exclusion tels que :

  • La rupture conventionnelle,
  • Le licenciement pour faute grave,
  • Le chômage partiel avec allocations de garantie de revenus,
  • Le chômage temporaire ou économique,
  • L’invalidité consécutive à une pathologie psychique.

Le cas de l’emprunt à plusieurs

Rien n’oblige les co-emprunteurs à contracter une assurance de même niveau. Ils peuvent en effet opter pour des quotités assurées différentes. Souvent, ces quotités sont déterminées en proportion des rémunérations respectives de chaque co-emprunteur.

Comment faire jouer l’assurance en cas de perte d’emploi ?

Lorsque le sinistre survient, vous devez avertir votre compagnie d’assurance dans les meilleurs délais. Vous devrez ensuite remplir un formulaire de déclaration de sinistre et  fournir tout document pouvant prouver votre licenciement ou votre incapacité de travail :

  • Lettre de licenciement,
  • Certificat médical,
  • Attestation d’invalidité de l’Inami,
  • Etc.

Une fois le dossier complet, l’assurance intervient, le cas échéant au terme du délai de franchise éventuellement applicable.

Article posté par
Hadrien Drossart

Hadrien Drossart occupe le poste de producteur de contenu digital chez mozzeno. Passionné par la communication digitale et les nouvelles technologies, il déniche les dernières tendances qu'il vous propose dans différents articles sur le crédit et sur l'investissement. Découvrez ses articles et restez informé :)

Découvrir ses articles

Hadrien Drossart

Le contenu de nos articles mis à jour par nos experts

Cet article a été révisé le , par Jean-Christophe Vanderstraeten, Product & Project Manager

  • Version actuelle
  • 08 décembre 2023 Edité par Hadrien Drossart
  • 08 septembre 2023 Edité par Hadrien Drossart
  • 04 avril 2023 Edité par Hadrien Drossart
  • 10 décembre 2021 Posté par Hadrien Drossart
Envie d'être informé(e) en priorité des promotions, nouvelles offres et actualités de notre communauté ?
Je veux emprunter

Votre prêt personnel ou professionnel, 100% digital, financé indirectement par des particuliers et des sociétés.

Prêt personnel Prêt professionnel
221.935.456,10 € déjà octroyés aux emprunteurs
Je veux investir

Activez votre capital dans des investissements concrets et locaux: des prêts personnels et professionnels en Belgique.

Découvrir les investissements
115.117.540,91 € déjà remboursés aux investisseurs
Share
Tweet
Share
Share
Tweet
Share