Tout savoir sur l’assurance perte d’emploi du prêt personnel

Hommes qui discutent d'une assurance perte d'emploi lors de la signature d'un crédit à la consommation

En contractant un crédit à la consommation, vous pouvez souscrire à une assurance emprunteur perte d’emploi pour garantir le remboursement mensuel de votre prêt en cas de cessation d’activité professionnelle. Explications.

Assurance perte d’emploi : définition

L’assurance perte d’emploi est une garantie qui permet de couvrir le montant des mensualités de votre crédit à la consommation contre la perte de revenus.

Si vous veniez à perdre votre emploi, l’assurance prend le relais jusqu’à ce que vous retrouviez un nouveau travail. Ainsi, votre budget mensuel n’est pas impacté par votre baisse de salaire.

Bon à savoir :
Cette couverture intervient en cas de cessation d’activité involontaire de votre part. Autrement dit, elle ne fonctionne pas dans le cadre d’une démission ou d’une rupture conventionnelle. Vous ne pouvez pas non plus en faire la demande si vous faites déjà l’objet d’une procédure de licenciement.

Lorsque vous souscrivez à une assurance perte d’emploi, vous avez deux possibilités :

  • Opter pour la couverture maximale (100 % du montant emprunté),
  • Opter pour la couverture partielle, qui représente un certain pourcentage du montant emprunté. Ce pourcentage varie selon les contrats.

Est-il obligatoire d’assurer son prêt personnel ?

Aucune loi ne vous oblige à souscrire une assurance pour votre prêt personnel en Belgique. Cependant, il est recommandé de choisir une assurance perte d’emploi pour éviter de vous retrouver dans l’embarras si vous deviez perdre votre source de revenus pendant la durée du prêt.

Les avantages de l’assurance perte d’emploi pour un prêt personnel

Le plus grand avantage de l’assurance perte d’emploi, c’est la tranquillité d’esprit : en cas de problème, c’est l’assureur qui se charge de régler vos mensualités le temps que vous retrouviez un travail. 

Grâce à l’assurance perte d’emploi :

  • Votre budget est moins impacté par la diminution de vos revenus,
  • Vous pouvez continuer à honorer le remboursement de votre crédit et éviter le surendettement.

Particulièrement utile dans le contexte économique actuel, cette assurance permet à l’emprunteur de préserver son pouvoir d’achat et son budget le temps de retrouver une situation stable.

Les inconvénients de l’assurance perte d’emploi

Si l’assurance perte d’emploi repose sur de nombreux atouts, elle comporte aussi quelques inconvénients : 

  • Le coût : l’assurance perte d’emploi est souvent chère. Son prix varie selon le montant emprunté, vos mensualités, votre âge, votre métier ainsi que les garanties offertes.
  • Les exceptions et restrictions : il existe des conditions et des contraintes liées au versement des indemnisations. Par exemple, il peut y avoir des délais de carence importants, le montant de l’indemnisation est parfois plafonné et la période d’indemnisation peut être limitée.

Assurance perte d’emploi : comment ça marche ?

En fonction des contrats, l’assurance perte d’emploi prévoit en cas de chômage involontaire de l’emprunteur :

  • Soit la prise en charge partielle ou totale des échéances de remboursement du crédit à la consommation,
  • Soit le report des échéances jusqu’à la fin de la période de chômage.

Concrètement, vous souscrivez à cette garantie auprès de l’assureur de votre choix. Puis vous choisissez le montant de rente mensuelle que vous souhaitez recevoir selon vos besoins et le montant de votre crédit.

Vous payez ensuite vos cotisations mensuelles et êtes assuré pendant votre arrêt temporaire d’activité.

Quelles sont les garanties couvertes par l’assurance perte d’emploi ?

L’assurance perte d’emploi prend en charge les échéances de votre prêt durant votre période d’inactivité involontaire. Toutefois, les règles d’indemnisation peuvent varier d’un assureur à l’autre.

Les changements peuvent porter sur :

  • Le montant de la prise en charge (pourcentage, indemnisation plafonnée, etc.),
  • La date de début de l’indemnisation : l’assureur peut vous imposer un délai de carence de plusieurs mois à partir de la signature du contrat ou un délai de franchise qui démarre à partir de la date de la perte d’emploi,
  • La durée maximale d’indemnisation, qui dépasse rarement 18 mois sur une même période d’inactivité.

Les limites de l’assurance perte d’emploi du prêt personnel

L’âge maximal autorisé

Beaucoup d’assurances ont une limite d’âge au-dessus de laquelle il n’est plus possible d’être couvert. À titre d’exemple, certaines couvertures ne sont accordées que jusqu’à 60 ans.

Pour en savoir plus : comment obtenir un prêt personnel quand on est à la retraite ?

Le délai de carence

Avant de vous couvrir, certains assureurs imposent un délai de carence pouvant être de 6, 9 ou 12 mois. Il s’agit de la période qui s’écoule entre la signature de votre contrat et le début de l’application de la garantie. Autrement dit, pendant cette période, vous ne pourrez pas être indemnisé.

Le délai de franchise

Enfin, il peut également exister un délai de franchise pendant lequel votre assurance n’intervient pas. Le délai de franchise varie entre trois et six mois en moyenne. Pendant ce temps, vous devrez régler vous-même vos mensualités avant que l’assureur ne les prenne en charge.

Comment souscrire une assurance perte d’emploi ?

Pour la souscription de votre assurance perte d’emploi, vous avez deux possibilités :

  • Signer le contrat directement auprès de votre prêteur,
  • Opter pour un assureur externe.

Bon à savoir :
Vous n’avez aucune obligation de choisir l’assurance qui vous est proposée par votre organisme de crédit. Cependant, les prêteurs ont parfois accès à des offres intéressantes grâce à leurs partenariats avec les assureurs.

Dans tous les cas, avant de souscrire à cette garantie, pensez à comparer les différentes offres des assurances. Notez :

  • Le coût de l’assurance,
  • La nature des exclusions,
  • La durée des délais de carence et de franchise s’il y en a,
  • Les durées ainsi que les limites d’indemnisation.

En effet, chaque assureur décide de ses propres conditions. Prenez le temps d’étudier les différentes offres avant de signer le contrat.

Les autres assurances pour un prêt personnel

La garantie perte d’emploi est une des options que vous pouvez choisir pour assurer votre prêt personnel, mais ce n’est pas la seule. Vous avez aussi la possibilité de souscrire :

  • une garantie maladie et invalidité, qui vous couvre en cas d’incapacité de travail,
  • une assurance solde restant dû, qui protège votre famille en remboursant votre crédit à votre place si vous veniez à décéder.

Vous pouvez choisir de souscrire une ou plusieurs de ces couvertures en fonction de vos préférences. Aucune n’est obligatoire pour un prêt personnel.

Article posté par
Céline Arcari

Céline Arcari, responsable légal & conformité chez mozzeno, est passionnée par le droit et la finance. Juriste expérimentée, elle veille à transmettre aux lecteurs ses idées de manière claire et concise. Découvrez ses articles et les aspects réglementaires du crédit et de l'investissement n'auront plus aucun secret pour vous.

Découvrir ses articles

Céline Arcari
Envie d'être informé(e) en priorité des promotions, nouvelles offres et actualités de notre communauté ?
S'inscrire à la newsletter
ASBL Becommerce VZW

mozzeno.com respecte le code de conduite (PDF) du Label BeCommerce

Je veux emprunter

Votre prêt personnel ou professionnel, 100% digital, financé indirectement par des particuliers et des sociétés.

Prêt personnel Prêt professionnel
101.954.833,60 € déjà octroyés aux emprunteurs
Je veux investir

Activez votre capital dans des investissements concrets et locaux: des prêts personnels et professionnels en Belgique.

Découvrir les investissements
39.935.950,46 € déjà remboursés aux investisseurs
Share
Tweet
Share
Share
Tweet
Share