Dans le contexte économique actuel, toujours difficile, avec un marché immobilier à la hausse, les jeunes ont du mal à être indépendants notamment pour trouver à se loger . Pour vivre une certaine autonomie, ils sont parfois contraints de trouver des nouvelles modalités de logement en habitat groupé solidaire. En voici quelques-unes.

Habiter ensemble est loin d’être une nouveauté. C’est même une formule aussi vieille que l’humanité mais les derniers siècles nous ont tellement poussés vers l’individualisme que nous l’avions oubliée.

La colocation

  • Louer un appartement ou une maison à plusieurs et y disposer de sa chambre en partageant les pièces communes comme la cuisine, le living, c’est la formule des maisons communautaires chères aux étudiants et bien illustrée par le film L’Auberge Espagnole.
  • Cependant, le coût de l’immobilier dans les grandes villes amène souvent des jeunes qui commencent leur vie professionnelle à habiter également avec d’autres jeunes pour diminuer le poids du loyer. Ce mode d’habitat constitue aussi une sorte de transition entre la vie étudiante et la rigueur de la vie professionnelle.

Le coliving

  • Les espaces de coliving combinent dans un même lieu la vie professionnelle et l’habitat, mêlent coworking et colation.
  • Ainsi, si l’on travaille au même endroit pour favoriser le travail collaboratif, une fois le boulot terminé, on reste avec les mêmes personnes pour partager les repas, dormir et se détendre.
  • Cette formule plaît surtout à de jeunes entrepreneurs, des initiateurs de start-up, des artistes qui y trouvent une stimulation de leur créativité.
  • Les modalités pratiques influencent fortement le coût de cette formule. A certains endroits, il y a beaucoup de services communs fournis par des entreprises extérieures, comme le nettoyage, la préparation des repas. Les coûts peuvent alors vite monter au-dessus d’une location classique.

Le cohousing

  • Le cohousing est une formule d’habitat groupé privilégiant les lieux de contact et la sociabilité.
    Dans un même immeuble, il y a des endroits communs. Ils ne sont pas simplement techniques, comme la buanderie, la cave ou le jardin. Il y a aussi des pièces de rencontre et d’échange comme une salle à manger, un parloir…
  • L’objectif de ces maisons jumelées est bien de favoriser les contacts sociaux entre les co-résidents. C’est « Un projet de logement avec des unités privatives associées à des fonctions communes élargies ».

L’habitat intergénérationnel

  • Après des décennies où le logement individuel était le plus répandu, on voit aujourd’hui un retour à des modes d’habitat intergénérationnels adaptés aux facilités de notre temps.
  • Parmi les modalités possibles, citons les maisons familiales jumelées à un petit appartement autonome, où résident une ou des personnes plus âgées. Elles conservent toute leur autonomie, mais peuvent si nécessaire appeler l’aide de la famille voisine.
  • Ou encore, avec une plus forte intégration, des bâtiments avec les pièces de service et les lieux de rencontre communs, mais aussi des espaces privés, un peu comme dans le cohousing.
  • Ce nouvel habitat intergénérationnel offre aux jeunes la proximité des services de leurs parents et apporte aux ainés une belle alternative aux maisons de repos.

Tout projet d’habitat demande des investissements plus ou moins importants. Aménager une colocation, un coworking, un cohousing ou un habitat intergénérationnel suppose souvent de rénover ou de transformer un immeuble. Pour tous ces travaux, mozzeno.com vous propose un mode de financement collaboratif bien en phase avec les objectifs de collaboration de ces projets.

mozzeno.com est une plateforme internet collaborative où des particuliers investissent pour permettre indirectement à des emprunteurs particuliers de trouver le crédit dont ils ont besoin. C’est la mise en œuvre de l’économie collaborative avec la vision de l’argent positif !

Découvrez mozzeno.com