Vous venez de décider de rénover votre maison. Il vous reste à choisir comment financer cet investissement. Dans le contexte actuel de taux très bas, vous songez à conclure un crédit à la consommation.

Comment procéder pour obtenir le meilleur taux ?

1. Vous adresser directement à votre banque habituelle.

  • Si vous avez une banque préférée, vous serez probablement tenté de vous adresser directement à elle.
    Cette démarche vous permet d’avoir un environnement et des interlocuteurs connus. Vous passez à l’agence, vous expliquez votre demande et votre banquier, qui vous connaît, répond en vous exposant sa proposition. Vous pouvez même, si vous êtes impulsif, conclure par signature manuscrite dès la fin de ce rendez-vous.
  • A l’inverse, l’inconvénient de cette démarche est que vous devez vous déplacer, qu’il vous manquera sans doute l’un ou l’autre document, que vous n’aurez pas pris le temps de la réflexion et de comparer différentes offres ni donc de choisir la plus avantageuse.

2. Vous renseigner sur les différentes propositions de crédit.

Pour vous informer sur les possibilités de prêt personnel, plusieurs démarches s’offrent à vous.

  • Vous pouvez encore, comme autrefois, faire le tour des agences bancaires de votre région. Cette démarche vous prendra cependant pas mal de temps : déplacement d’une agence à l’autre, attente d’être reçu…et vous vous retrouverez avec un tas de paperasse à lire.
  • Une autre méthode, plus rapide, est de consulter les sites des banques et des courtiers. En surfant vous glanerez les renseignements que vous souhaitez.
    Chaque institution propose aussi un simulateur de crédit qui vous permet de connaître votre remboursement pour une telle somme et pour une telle durée, en indiquant également le TAEG.
  • Ainsi, vous éviterez des déplacements et gagnerez du temps. Vous devrez cependant vous atteler à établir vous-même un comparatif, ce qui peut être fastidieux.

3. Utiliser les comparateurs de crédits

  • Pour faciliter votre recherche et permettre une comparaison aisée des différentes propositions, plusieurs sociétés ont mis au point des comparateurs de crédits. Ces sites vous donnent les principales informations utiles avant de conclure un prêt (montant-durée-taeg-remboursement mensuel-remboursement total…).
  • Souvent ces comparateurs renvoient au site de l’institution pour permettre de faire une simulation. Ils offrent une aide précieuse, toutefois, ils ne reprennent pas tous les mêmes critères, n’entrent pas non plus dans les détails des propositions et peuvent ainsi omettre des avantages comme des inconvénients. De plus, ils sont rémunérés par certains prêteurs et ont donc tendance à mettre certaines propositions en avant.

4. Être attentif à tous les éléments

  • Pour trouver la solution la plus intéressante, vous devez comparer termes à termes les différentes propositions. Il y a bien sûr le taux d’intérêt, la durée, le montant des remboursements mensuels, la somme totale que vous rembourserez. Mais il ne faut pas oublier de prendre en compte d’autres dépenses qui s’ajoutent à votre emprunt. Pour faciliter votre travail de comparaison, vous pouvez utiliser le SECCI qui doit vous être remis par chaque prêteur. Ce document standardisé est identique pour chaque proposition de prêt et est construit pour en faciliter la lecture.
  • Pour également faciliter la comparaison globale a été défini le TAEG, taux annuel effectif global, calculé de la même manière par tous les prêteurs. Il tient compte du taux débiteur, de tous les frais annexes afférents au crédit (frais de dossier, frais d’expertise ou frais de garantie), de tous les frais périphériques liés au produit choisi (assurances, compte à vue…). Le TAEG donne ainsi une vue exacte de tout ce qui est à payer pour rembourser un emprunt.
  • C’est donc en comparant les différents TAEG que vous aurez une idée exacte de l’intérêt de choisir tel prêteur plutôt que tel autre.

Pour rendre concret ce qui n’est qu’un pourcentage, il est également intéressant d’additionner tous les remboursements, d’y ajouter les frais de dossier et les autres frais éventuels et de comparer ce montant avec la somme que vous avez empruntée. Vous visualiserez ainsi le coût réel de chaque formule d’emprunt.

5. S’intéresser aux nouvelles alternatives proposées

Tel est le cas pour le modèle de la plate-forme de prêt personnel collaboratif mozzeno.com. Elle propose des prêts personnels et des prêts à buts précis à de conditions particulièrement intéressantes. Cette plate-forme a l’originalité de faire se rencontrer des demandes de prêts de particuliers et des volontés d’investissements indirects d’autres particuliers.
Seule une partie des frais sert au financement de la plate-forme elle-même. Une large partie des intérêts est reversé aux investisseurs. D’où l’étiquette de collaborative qui la désigne.
Sa volonté est d’aider les particuliers à financer des achats ou projets qu’à défaut d’emprunt, ils auraient dû différer. Elle se situe ainsi pleinement dans la dynamique de l’argent positif.

mozzeno.com a aussi une proposition particulièrement intéressante pour les emprunteurs, la récompense en cas de remboursement parfait. Si l’emprunteur a remboursé impeccablement toutes ses échéances, mozzeno.com lui ristourne une partie de frais. Cette modalité diminue de fait le TAEG, mais ne peut être intégrée à son calcul puisqu’elle n’intervient qu’à postériori !

Par ailleurs, mozzeno.com est la seule à offrir la possibilité de faire par Internet toutes les démarches de conclusion d’un prêt. Tout transite par le Web, jusqu’à la signature électronique. Rapidité, clarté et précision sont également des atouts de cette formule.

Découvrir d’autres conseils et astuces.