Les taxes sur les investissements en Belgique

Xavier Laoureux
Xavier Laoureux
Mis à jour le

Les bénéfices générés par vos investissements sont une source de revenus et sont donc soumis à l'impôt en Belgique. Cependant, le type de taxe et le montant à payer diffèrent en fonction du type d'investissement réalisé. 

Voici les 6 taxes à connaître en tant qu'investisseur en Belgique.

La taxe sur les comptes-titres

Depuis 2021, les comptes-titres sont taxés en Belgique. Chaque compte-titres dont la valeur moyenne durant la période de référence dépasse 1 million d'euros est imposé à hauteur de 0,15%. 

Bon à savoir :
Lorsqu'un compte-titres vaut moins d'un million d'euros, il n'est pas soumis à la taxe.

Les démarches pour payer la taxe dépendent de votre lieu de résidence et du lieu où se trouve votre établissement financier : 

  • Si vos comptes-titres sont détenus par des institutions financières belges, la taxe est prélevée à la source et les démarches sont réalisées par l'établissement lui-même. 
  • Si vous résidez en Belgique, vos comptes-titres à l'étranger sont également imposés. Dans ce cas, vous devez réaliser la déclaration vous-même.

Le précompte mobilier 

Le précompte mobilier est un impôt qui porte sur les actifs mobiliers (intérêts, dividendes…). Cette taxe s'élève à 30% et est prélevée à la source, ce qui signifie que lorsque vous recevez l'argent sur votre compte, il s'agit directement du montant net. 

Bon à savoir :
Les intérêts provenant des comptes d'épargne ne sont pas taxés par le précompte mobilier tant qu'ils ne dépassent pas 1.020,00 € sur l'année. 

Le précompte immobilier 

Le précompte immobilier est un impôt que tous les propriétaires en Belgique doivent payer, qu'il s'agisse d'un bien d'investissement ou non. Il est calculé sur base du revenu cadastral, qui est le revenu locatif potentiel que le logement aurait pu générer selon un indice de référence. Le montant du précompte immobilier dépend de la commune où est située l'habitation.

La taxe sur les opérations de bourse (TOB)

Les opérations boursières (achat et revente de titres financiers) sont taxées en Belgique. Si vous confiez la gestion de vos actions et obligations à un intermédiaire professionnel, il s'occupera de payer la TOB à votre place. 

Le montant de la TOB varie en fonction du type de titre concerné et va de 0,12% à 1,32% avec un plafond maximum de 4.000,00 € par transaction.

Bon à savoir :
Certaines opérations ne sont pas taxées, notamment celles concernant les titres qui ne sont pas cotés en bourse. 

La taxe Reynders

La taxe Reynders, aussi appelée "taxe sur la plus-value des fonds d'investissement", porte sur la plus-value que vous réalisez en investissant dans des obligations. Cette taxe s'élève à 30% de la plus-value totale. Si vous avez investi dans un fonds mixte, elle sera calculée uniquement sur la partie obligataire du fonds. 

Attention :
Le calcul de la taxe Reynders est assez complexe, surtout si vous investissez dans des fonds situés à l'étranger. Demandez conseil à un expert avant de vous lancer pour ne pas avoir de mauvaise surprise. 

La taxe sur la plus-value immobilière

Si vous vendez un bien immobilier dans les 5 ans après l'avoir acheté, vous devrez payer une taxe sur la plus-value réalisée. Le montant de cette taxe est de : 

  • 0% s'il s'agit de votre résidence principale 
  • 16,5% pour les biens autres que votre résidence principale
  • 33% si la vente est considérée comme une spéculation
  • 33% pour les terrains non bâtis 

Bon à savoir :
Dans le cas des terrains non bâtis, la plus-value est également taxée si la vente a lieu plus de 5 ans après l'achat. Le taux prélevé est alors de 16,5%.

Attention :
Nos articles sont basés sur des recherches approfondies et sont relus par nos experts. Cependant, malgré notre vigilance, certaines informations peuvent présenter des erreurs. N'hésitez pas à prendre contact avec un conseiller financier ou un expert fiscaliste pour poser vos questions.

Article posté par
Xavier Laoureux

Xavier Laoureux est le co-fondateur de mozzeno. Créée en 2016, mozzeno est la plateforme digitale belge qui permet à des particuliers et des professionnels de se prêter indirectement de l'argent. Xavier, spécialiste des secteurs financiers et marketing, cherche à toujours captiver le lecteur avec du contenu et des actualités sur le crédit et l'investissement.

Découvrir ses articles

Xavier Laoureux

Le contenu de nos articles mis à jour par nos experts

Cet article a été révisé le , par Véronique Delmoitié, Head of Finance & Admin

  • Version actuelle
  • 15 avril 2024 Edité par Hadrien Drossart
  • 25 mars 2024 Edité par Hadrien Drossart
  • 29 février 2024 Edité par Hadrien Drossart
  • 08 février 2024 Edité par Hadrien Drossart
  • 8 février 2024 Posté par Xavier Laoureux
Envie d'être informé(e) en priorité des promotions, nouvelles offres et actualités de notre communauté ?
Je veux emprunter

Votre prêt personnel ou professionnel, 100% digital, financé indirectement par des particuliers et des sociétés.

Prêt personnel Prêt professionnel
242.913.721,95 € déjà octroyés aux emprunteurs
Je veux investir

Activez votre capital dans des investissements concrets et locaux: des prêts personnels et professionnels en Belgique.

Découvrir les investissements
132.579.394,19 € déjà remboursés aux investisseurs
Share
Tweet
Share
Share
Tweet
Share