SICAV : c’est quoi et comment investir ?

Xavier Laoureux
Xavier Laoureux
Mis à jour le

Une SICAV est un instrument de placement qui vous permet de bénéficier d'un portefeuille diversifié et géré par des professionnels, quel que soit le montant que vous souhaitez investir.

Découvrez comment fonctionne une SICAV, les avantages de cette solution d'investissement et les frais qui y sont associés. 

Qu'est-ce qu'une SICAV ? 

Une SICAV (Société d'Investissement à Capital Variable) est un type de fonds d'investissement qui permet aux investisseurs d'entrer et de sortir de manière flexible. 

Lorsque vous placez de l'argent dans une SICAV, vous achetez une part du fonds. Le fonds est un portefeuille comprenant différents titres financiers qui est géré par des professionnels. C'est donc une manière simple d'accéder à un portefeuille diversifié. 

SICAV ou SICAF ?

Attention à ne pas confondre les termes SICAV et SICAF : 

  • Une SICAV désigne une société d'investissement à capital variable. Le nombre d'actions émises est flexible et peut varier en fonction des entrées et sorties des investisseurs. 
  • Une SICAF désigne une société d'investissement à capital fixe. Le nombre d'actions est fixé lors de la création de l'entreprise et ne peut pas être modifié par la suite. 

Comment fonctionne une SICAV ?

Lorsqu'un investisseur place de l'argent dans une SICAV, celle-ci augmente son capital en créant de nouveaux titres. De même, lorsqu'un investisseur sort du fonds, elle rachète ses actions en utilisant son capital, qui diminue. 

Les SICAV proposent généralement deux types d'actions : 

  • Les actions de capitalisation : les dividendes que vous percevez sont automatiquement réinvestis dans la SICAV afin de faire fructifier votre argent au maximum. 
  • Les actions de distribution : les dividendes que vous percevez sont versés sur votre compte bancaire chaque année. Leur montant fluctue en fonction des résultats du fonds et ils sont soumis au précompte mobilier.

Pourquoi investir dans une SICAV ?

Placer votre argent dans une SICAV est une excellente manière d'investir de manière diversifiée sans devoir gérer vous-même le contenu de votre portefeuille. Les risques et les résultats du fonds sont répartis entre les investisseurs, et le fonds est géré par des professionnels expérimentés. 

De plus, les placements dans une SICAV sont très liquides : vous pouvez acheter et vendre vos titres à tout moment, contrairement à certains fonds où la durée minimum d'investissement peut aller jusqu'à plusieurs dizaines d'années. 

Les inconvénients des SICAVs

Investir dans une SICAV comporte aussi quelques inconvénients dont il est important de tenir compte : 

  • Le risque de marché : les marchés financiers sont imprévisibles, et même lorsque le fonds est bien géré, vous pourriez perdre de l'argent suite à une crise financière ou un autre événement qui influence la valeur de la SICAV.
  • Le manque de contrôle sur votre portefeuille : une SICAV est gérée pour vous par les professionnels du fonds. Vous ne pouvez donc pas choisir dans quels actifs vous investissez ou la stratégie d'investissement adoptée. 
  • Le risque de liquidité : il y a généralement un délai entre votre décision de revendre vos parts et le moment où vous récupérerez votre argent. Si vous avez besoin de votre capital rapidement, cela peut donc être problématique.  

Comment investir dans une SICAV ?

Pour investir dans un une SICAV, il est généralement nécessaire de passer par une société intermédiaire : il peut s'agir d'une banque, d'un courtier, d'une société de gestion, etc. 

Chaque fonds propose des conditions, des niveaux de risque et des rendements potentiels différents. Vous pouvez donc choisir un fonds qui correspond à vos objectifs d'investissement et à votre tolérance au risque. 

Quels frais prévoir pour investir dans une SICAV ?

Les SICAV facturent plusieurs types de frais : 

  • Les frais d'entrée et de sortie : les fonds d'investissement facturent entre 2% et 3% de frais en cas d'achat de titres financiers. Certains appliquent également ces frais lors de la vente. 
  • Les frais de gestion : la gestion des actifs est facturée aux investisseurs via des frais de gestion, qui sont généralement prélevés avant le versement des dividendes. 

Avant d'investir, il est également nécessaire de tenir compte des taxes et impôts liés aux placements dans une SICAV : 

  • Le précompte mobilier : impôt de 30% sur les actifs que vous détenez via le fonds. 
  • La taxe sur les opérations de bourse : taxe de 0,12% à 1,32% sur la vente et l'achat de titres. Le fonds 
  • La taxe Reynders : la plus-value des obligations que vous détenez via le fonds est taxée à 30%. Cette taxe ne porte pas sur les actions. 

Attention :
Nos articles sont basés sur des recherches approfondies et sont relus par nos experts. Cependant, malgré notre vigilance, certaines informations peuvent présenter des erreurs. N'hésitez pas à prendre contact avec un conseiller financier ou un expert fiscaliste pour poser vos questions.

Article posté par
Xavier Laoureux

Xavier Laoureux est le co-fondateur de mozzeno. Créée en 2016, mozzeno est la plateforme digitale belge qui permet à des particuliers et des professionnels de se prêter indirectement de l'argent. Xavier, spécialiste des secteurs financiers et marketing, cherche à toujours captiver le lecteur avec du contenu et des actualités sur le crédit et l'investissement.

Découvrir ses articles

Xavier Laoureux

Le contenu de nos articles mis à jour par nos experts

Cet article a été révisé le , par Véronique Delmoitié, Head of Finance & Admin

  • Version actuelle
  • 03 juin 2024 Edité par Hadrien Drossart
  • 3 juin 2024 Posté par Xavier Laoureux
Envie d'être informé(e) en priorité des promotions, nouvelles offres et actualités de notre communauté ?
Je veux emprunter

Votre prêt personnel ou professionnel, 100% digital, financé indirectement par des particuliers et des sociétés.

Prêt personnel Prêt professionnel
238.146.186,40 € déjà octroyés aux emprunteurs
Je veux investir

Activez votre capital dans des investissements concrets et locaux: des prêts personnels et professionnels en Belgique.

Découvrir les investissements
128.453.629,29 € déjà remboursés aux investisseurs
Share
Tweet
Share
Share
Tweet
Share