Comment renégocier votre crédit pour obtenir un meilleur taux ?

Tout savoir sur la renégociation de crédit

Quand les taux du marché baissent, de nombreux emprunteurs ont recours à une renégociation de crédit pour diminuer leur taux d’intérêt. Mais cette procédure n’est pas si simple qu’on ne le croit et peut se révéler très chère.

Découvrez ce qu’est une renégociation de crédit et à quel moment il est le plus intéressant de le faire.

Qu’est-ce qu’une renégociation de crédit ?

La renégociation de crédit consiste à modifier les conditions d’un prêt après la signature du contrat. La renégociation peut avoir lieu à n’importe quel moment durant le prêt et porte généralement sur le taux d’intérêt ou la durée de remboursement.

Renégocier son prêt permet de profiter d’un meilleur taux d’intérêt si les taux du marché ont baissé et d’adapter le calendrier de remboursement en fonction des ressources de l’emprunteur.

Financez votre projet

Rachat et renégociation de crédit : quelle différence ?

Le rachat de crédit est similaire à la renégociation de crédit, sauf qu’il se déroule auprès d’un autre organisme financier que celui qui vous a accordé le prêt au départ. Il peut aussi servir à regrouper plusieurs crédits en un seul pour faciliter la gestion administrative.

Le rachat de crédit est plutôt destiné aux personnes qui souhaitent mettre de l’ordre dans leurs finances et diminuer le montant de leurs mensualités, tandis que la renégociation de crédit est surtout utile pour obtenir un meilleur taux d’intérêt.

Pourquoi faire une renégociation de crédit ?

La renégociation de crédit est une opération très intéressante car cela permet d’adapter les conditions du prêt à votre situation personnelle : réduire le coût du crédit en obtenant un meilleur taux d’intérêt, diminuer le montant des mensualités si vous avez du mal à tenir le rythme ou raccourcir la durée de remboursement si vous pouvez payer plus vite.

Souvent, la renégociation de crédit concerne le taux d’intérêt, notamment dans le cadre du prêt hypothécaire où une petite diminution de taux peut faire une grande différence.

Quels types de prêts peuvent être renégociés ?

Tous les types de prêts peuvent être renégociés : prêt personnel, prêt hypothécaire, prêt voiture… En pratique, ce sont souvent les prêts immobiliers qui sont renégociés car leur durée de remboursement est très longue, le gain financier est donc élevé.

Pour les prêts personnels, qui sont de plus courte durée, les coûts liés à l’opération sont souvent plus élevés que les gains. Lorsqu’un prêt personnel est renégocié, c’est plutôt dans le cadre d’un regroupement de crédit dans le but de diminuer les mensualités ou de simplifier les démarches administratives.

Quel est le bon moment pour renégocier son prêt hypothécaire ?

Le meilleur moment pour renégocier son prêt est quand les taux du marché sont suffisamment bas pour que vos gains soient supérieurs à vos coûts. Dans le cadre d’un prêt hypothécaire, par exemple, on considère qu’une renégociation de crédit est intéressante quand la différence entre votre taux actuel et le nouveau taux est d’au moins 1% et que la durée restante du crédit est d’au moins 10 ans.

Si vous souhaitez uniquement renégocier la durée du prêt (et que vous êtes prêt à payer pour cela), vous pouvez demander une renégociation de crédit quand vous le souhaitez.

Comment renégocier son prêt ?

Voici les démarches à réaliser pour renégocier son prêt :

  1. Renseignez-vous sur les taux du marché : commencez par observer les taux du moment pour déterminer si la diminution que vous pouvez obtenir est suffisamment importante.
  2. Contactez votre prêteur : prenez contact avec votre prêteur actuel pour lui faire part de votre projet de renégociation de crédit. Demandez-lui de vous préparer une offre.
  3. Faites jouer la concurrence : entre-temps, demandez aussi une offre à d’autres organismes de crédit. Cela vous permettra de mieux négocier avec votre prêteur et d’obtenir le taux le plus bas possible.
  4. Calculez les frais : une fois que vous avez choisi l’offre que vous allez accepter, calculez le montant des frais et comparez-le au montant de vos gains. Assurez-vous que le résultat soit positif pour vous.
  5. Signez le contrat : il ne vous reste plus qu’à accepter le contrat et le remettre à votre organisme de crédit. Une fois le contrat de renégociation de crédit signé, c’est votre prêteur qui s’occupe des démarches administratives et éventuellement du transfert du prêt dans un autre établissement.

Les frais liés à la renégociation de crédit

Lors d’une renégociation de crédit, plusieurs types de frais peuvent être facturés :

  • Les frais de dossier : vous devez payer des frais de dossier pour l’ouverture de votre nouveau crédit. Ces frais sont toujours inclus dans le TAEG.
  • L’indemnité de remploi : puisque votre crédit est clôturé à l’avance, votre prêteur vous facture une pénalité. Pour un prêt personnel, cette pénalité s’élève à maximum 1 % du solde restant dû du crédit. Dans le cadre d’un prêt hypothécaire, la limite est fixée à l’équivalent de 3 mensualités.

Notez que si vous décidez de renégocier votre prêt hypothécaire auprès d’une autre institution financière, vous devez passer chez le notaire pour annuler votre hypothèque actuelle et l’enregistrer chez votre nouveau prêteur, ce qui peut représenter plusieurs milliers d’euros de frais.

Financez votre projet

Les écueils de la renégociation de crédit

La renégociation de crédit a beaucoup d’avantages, mais aussi quelques inconvénients :

  • Des frais élevés : les frais liés à une renégociation de crédit sont assez élevés, surtout dans le cadre d’un crédit hypothécaire. Ces coûts peuvent parfois annuler tous les gains réalisés par la renégociation.
  • Des démarches administratives importantes : pour renégocier son prêt, il faut à nouveau constituer un dossier complet avec vos pièces justificatives (fiches de paie, preuves de revenus et de charges…) et le soumettre à différentes institutions financières. Il faut ensuite prendre le temps d’analyser chaque offre et de les comparer.
  • Une procédure qui n’aboutit pas toujours : votre prêteur n’a aucune obligation d’accepter votre demande de renégociation. S’il refuse, vous pouvez aller voir la concurrence, mais ce n’est pas toujours intéressant car les frais sont encore plus élevés si vous changez d’établissement de crédit.

Pour plus d’articles autour du prêt personnel :

Article posté par
Camille Carlier

Camille Carlier, responsable légal & conformité chez mozzeno, est passionnée par le droit et la finance. Juriste expérimentée, elle veille à transmettre aux lecteurs ses idées de manière claire et concise. Découvrez ses articles et les aspects réglementaires du crédit et de l'investissement n'auront plus aucun secret pour vous.

Découvrir ses articles

Camille Carlier
Envie d'être informé(e) en priorité des promotions, nouvelles offres et actualités de notre communauté ?
S'inscrire à la newsletter
ASBL Becommerce VZW

mozzeno.com respecte le code de conduite (PDF) du Label BeCommerce

Je veux emprunter

Votre prêt personnel ou professionnel, 100% digital, financé indirectement par des particuliers et des sociétés.

Prêt personnel Prêt professionnel
110.548.648,73 € déjà octroyés aux emprunteurs
Je veux investir

Activez votre capital dans des investissements concrets et locaux: des prêts personnels et professionnels en Belgique.

Découvrir les investissements
44.248.337,39 € déjà remboursés aux investisseurs
Share
Tweet
Share
Share
Tweet
Share