Prêt à tempérament : c’est quoi et comment ça marche ?

Le prêt à tempérament est un crédit à la consommation remboursé à échéances fixes. Il permet de financer toutes sortes de projets personnels (mariage, vacances, études, etc.).

Découvrez la définition du prêt à tempérament, ses avantages et ses inconvénients ainsi que ses modalités de remboursement.

Prêt à tempérament : définition

Le prêt à tempérament est l’appellation légale du prêt personnel. Il s’agit d’un contrat de crédit entre un particulier et un prêteur qui permet de financer un bien ou un service.

Bon à savoir :
Le prêt à tempérament est décrit par le SPF Économie comme un crédit à durée déterminée et à mensualités fixes accordé à une personne physique pour acheter un bien meuble, un service, ou financer des besoins privés.

Les différents types de prêts à tempérament

Il existe deux catégories de prêts à tempérament : 

  • Le prêt à tempérament non affecté, qui vous permet d’emprunter en précisant le but mais sans justificatifs d’utilisation,
  • Le prêt à tempérament affecté, qui vous permet d’emprunter sur présentation de factures et/ou devis.

En général, les prêteurs désignent leurs prêts à tempérament sous différentes appellations : le crédit non affecté est appelé “prêt personnel”, et les prêts affectés sont nommés d’après leur objet : prêt travaux, prêt auto, prêt déménagement…

Montant, durée et taux du prêt à tempérament

Les prêteurs peuvent choisir les montants, les taux d’intérêt et les durées de remboursement qu’ils proposent à leurs clients, mais ils doivent respecter les limites légales en Belgique. 

Les durées de remboursement maximales pour un prêt à tempérament sont les suivantes :

Montant empruntéDurée de remboursement maximale
200 à 500€18 mois
501€ à 2.500€24 mois
2.501€ à 3.700€30 mois
3.701€ à 5.600€36 mois
5.601€ à 7.500€42 mois
7.501€ à 10.000€48 mois
10.001€ à 15.000€60 mois
15.001€ à 20.000€84 mois
20.001€ à 37.000€120 mois
> 37.000€240 mois

Les taux d’intérêt (TAEG) maximaux autorisés en Belgique sont : 

Montant empruntéTAEG
Jusqu’à 1.250€17,5%
1.251€ à 5.000€12,5%
5.001€10%

Attention : ces taux maximaux changent régulièrement. Pour connaître les limites les plus à jour, consultez le site du SPF Économie.

Le montant d’un prêt à tempérament va de 200€ à 150.000€.

Simulez votre prêt à tempérament

Les étapes pour obtenir un prêt à tempérament en Belgique

1 – Faire une demande de prêt

Avant d’accorder un crédit à tempérament, le prêteur évalue le dossier du demandeur (ses revenus, ses dettes en cours, ses revenus actuels, sa situation dans la base de données de la CCP, etc.). Cela lui permet de s’assurer que vous êtes apte à rembourser le crédit en entier.

2 – Signer le contrat

Si le prêteur a approuvé votre demande de prêt à tempérament, il vous transmettra le formulaire SECCI et le contrat de crédit. Celui-ci doit obligatoirement contenir toutes les informations nécessaires concernant le prêt, dont le montant emprunté, le Taux Annuel Effectif Global (TAEG), la durée de remboursement et le montant des mensualités.

Si cela vous convient, il vous suffit de signer le contrat et de le renvoyer au prêteur.

3 – Délai de rétractation

Une fois le contrat signé, vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours à partir de la date de signature. Si vous renoncez au crédit dans les 14 jours, vous devez rembourser le montant du crédit qui a été versé sur votre compte.

Attention
Si vous vous rétractez, vous devrez tout de même payer des intérêts pour la durée pendant laquelle vous avez disposé de l’argent.

4 – Versement des fonds et remboursement

Les fonds sont versés à l’emprunteur dès la signature du contrat. L’argent peut prendre quelques jours à arriver sur votre compte, le temps que votre banque reçoive le transfert.

Le premier remboursement est à réaliser 30 jours après le versement des fonds sur votre compte bancaire. Vous payez ensuite vos mensualités chaque mois en suivant votre tableau d’amortissement.

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi rembourser votre crédit à tempérament avant la fin du contrat en demandant un remboursement anticipé. Le prêteur peut cependant vous facturer des frais supplémentaires, appelés indemnités de remploi.

Les conditions à remplir pour souscrire un prêt à tempérament

Pour obtenir un prêt à tempérament, l’emprunteur doit obligatoirement remplir les conditions suivantes :

  • Être âgé d’au moins 18 ans,
  • Être résident en Belgique,
  • Ne pas être inscrit sur la liste noire de la Centrale des Crédits et de la Banque Nationale de Belgique (BNB),
  • Disposer d’une source de revenus régulière et suffisante pour assurer le paiement des mensualités du prêt, du capital et des intérêts.

Avantages et inconvénients du crédit à tempérament

Les avantages du crédit à tempérament

Un prêt à tempérament présente plusieurs avantages :

  • S’il est non affecté, il n’est pas nécessaire de fournir des pièces justificatives. Il suffit de préciser l’objet du crédit à votre prêteur
  • Vous pouvez utiliser le montant du prêt pour financer vos projets sans toucher à votre épargne
  • Les fonds sont versés directement sur votre compte bancaire
  • Il est, dans certains cas, possible d’obtenir une déduction fiscale pour votre prêt à tempérament
  • Les remboursements sont basés sur des mensualités fixes et vous savez exactement combien vous devez rembourser chaque mois

Les inconvénients du crédit à tempérament

Voici les deux principaux inconvénients du prêt à tempérament :

  • Les taux d’intérêt peuvent être plus élevés que ceux des autres types de crédits, surtout si votre prêt est non affecté.

Contrairement au crédit revolving (ou crédit renouvelable), le prêt à tempérament n’est pas renouvelable ni modifiable. Il n’est donc pas possible d’augmenter la somme empruntée ou de puiser à nouveau dans les sommes remboursées. La seule manière de changer les conditions de votre emprunt est d’avoir recours à un rachat de crédit.

Faut-il assurer un prêt à tempérament en Belgique ?

Il n’est pas obligatoire d’assurer son prêt à tempérament en Belgique. En fonction de votre situation, il peut cependant être utile de souscrire une assurance solde restant dû.

En effet, si vous veniez à décéder, ce sont vos héritiers qui devront rembourser votre prêt. L’assurance solde restant dû permet donc de protéger vos proches car l’assureur paie le solde restant dû en cas de décès. Il est aussi possible d’ajouter une couverture incapacité de travail et/ou perte de revenu à votre assurance.

Que faire en cas de surendettement ?

Si vous décidez de contracter un crédit à tempérament, il faut vous assurer de disposer de ressources suffisantes pour ne pas vous retrouver en situation de surendettement.

Vous avez du mal à rembourser vos mensualités ? Commencez par contacter votre prêteur pour demander des facilités de paiement. S’il ne peut pas vous en accorder,  vous pouvez dans certains cas opter pour le rachat de crédits. Cela vous permettra d’allonger la durée de remboursement et donc de diminuer le montant global de vos mensualités. Cependant, cette opération augmentera le coût total de vos emprunts.

Pour aller plus loin : découvrir le rachat de crédits

Financez votre projet
Article posté par
Camille Carlier

Camille Carlier, responsable légal & conformité chez mozzeno, est passionnée par le droit et la finance. Juriste expérimentée, elle veille à transmettre aux lecteurs ses idées de manière claire et concise. Découvrez ses articles et les aspects réglementaires du crédit et de l'investissement n'auront plus aucun secret pour vous.

Découvrir ses articles

Camille Carlier
Envie d'être informé(e) en priorité des promotions, nouvelles offres et actualités de notre communauté ?
S'inscrire à la newsletter
ASBL Becommerce VZW

mozzeno.com respecte le code de conduite (PDF) du Label BeCommerce

Je veux emprunter

Votre prêt personnel ou professionnel, 100% digital, financé indirectement par des particuliers et des sociétés.

Prêt personnel Prêt professionnel
110.548.648,73 € déjà octroyés aux emprunteurs
Je veux investir

Activez votre capital dans des investissements concrets et locaux: des prêts personnels et professionnels en Belgique.

Découvrir les investissements
44.248.337,39 € déjà remboursés aux investisseurs
Share
Tweet
Share
Share
Tweet
Share