Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent.

Quelles sont les garanties de prêt acceptées en Belgique ?

Jérémy Ancion
Jérémy Ancion
Mis à jour le

Lors d’une demande de crédit, le prêteur analyse votre situation financière en détail avant de vous donner sa réponse. Moins votre dossier est risqué, plus il sera enclin à vous accorder le crédit.

Une garantie permet de rassurer le prêteur sur vos capacités de remboursement. Découvrez en quoi consiste une garantie de prêt et les différents types de garanties disponibles.

Qu’est-ce qu’une garantie de prêt ?

Une garantie de prêt est un contrat qui donne au prêteur une possibilité de récupérer son argent sous certaines conditions si vous veniez à faire défaut. Il peut s'agir par exemple d'une somme d'argent, d'un bien ou de l'engagement solidaire d'une tierce personne.

Il n'est pas obligatoire de fournir une garantie pour emprunter en Belgique, mais cela permet d'augmenter vos chances d'obtenir un crédit puisque votre dossier sera moins risqué.

Pourquoi garantir son emprunt ?

Apporter des garanties lors d’une demande de prêt permet au prêteur de s'assurer qu'il aura une plus grande probabilité de récupérer son argent si vous n'arrivez plus à rembourser. C'est donc un avantage pour les organismes de crédit, mais aussi pour vous : vous avez de meilleures chances que votre demande de crédit soit acceptée et pourrez obtenir des conditions plus intéressantes.

Attention : certaines garanties, comme l'hypothèque, peuvent avoir un coût important. N'oubliez pas d'en tenir compte lorsque vous simulez votre prêt.

Les 5 types de garanties de prêt en Belgique

En Belgique, il existe 5 types de garanties associées aux crédits.

Bon à savoir :
Vous pouvez fournir plusieurs garanties pour le même prêt si vous le souhaitez.

1. L’hypothèque

Lhypothèque est une garantie qui porte sur un bien immobilier : si vous ne remboursez pas votre prêt, le prêteur peut saisir votre immeuble et le vendre pour récupérer son argent.

Bon à savoir :
L'hypothèque est souvent associée au prêt immobilier et porte alors sur l’habitation qui est achetée grâce au crédit. Mais il arrive aussi qu’une hypothèque soit enregistrée pour un autre type de prêt si le montant demandé est élevé ou que l’emprunteur présente un haut profil de risque.

Pour enregistrer une garantie hypothécaire, il faut réaliser différentes démarches auprès d'un notaire. Cela implique différents frais, qui peuvent s'élever à plusieurs milliers d'euros. Une fois établie, une hypothèque est active pour une durée de 30 ans, même si votre crédit prend fin avant ce délai. Pour mettre fin à cette hypothèque avant l’échéance de 30 ans, il faut réaliser une mainlevée. Celle-ci implique des frais.

2. Le mandat hypothécaire

Le mandat hypothécaire est une “promesse” d'hypothéquer un bien. Cela donne le droit au prêteur d’obtenir une hypothèque sur votre logement sans votre intervention si vous ne remboursez pas le prêt. Cette garantie est surtout proposée aux emprunteurs dont le profil présente moins de risques. Elle peut également être proposée en combinaison avec une hypothèque. En effet, cela permet de réduire les coûts.

Attention : Un mandat hypothécaire doit toujours être signé devant un notaire.

L'avantage principal du mandat hypothécaire est qu'il vous évite de payer les frais l'enregistrement complet d'une hypothèque tant que le prêteur n'utilise pas son mandat.

Attention :
Si vous faites défaut et que le prêteur doit utiliser son mandat hypothécaire, cela vous reviendra plus cher qu'une hypothèque classique car vous devrez payer les frais d'hypothèque en plus des frais de mandat que vous avez versé au départ.

3. La caution

Une caution est une garantie apportée non pas par l’emprunteur, mais par l’un de ses proches qui accepte de se porter garant du prêt. Cela signifie qu’en cas de défaillance, c’est la personne garante qui devra payer les mensualités du prêt à la place de l’emprunteur.

Le mécanisme de caution est souvent utilisé par les jeunes, qui sont au début de leur carrière et ont des ressources financières limitées. Leurs parents se portent alors garants pour leur permettre d’avoir accès au crédit.

Attention :
Étudiez bien vos possibilités avant de faire appel à un garant pour ne pas vous mettre en difficulté vis-à-vis de vos proches.

4. Le gage

Le fonctionnement du gage est similaire à celui de l’hypothèque : vous mettez en gage un bien qui vous appartient et le prêteur pourra le saisir et le vendre si vous ne remboursez pas votre prêt.

Quand le crédit est affecté, le gage porte souvent sur l’objet du prêt : par exemple, sur la nouvelle voiture dans le cadre d’un prêt auto. Mais il peut en théorie porter sur n’importe quel bien de valeur.

Bon à savoir :
Contrairement à l’hypothèque, le gage n’engendre pas de frais élevés car il n’est pas nécessaire de l’enregistrer via un acte notarié. Un accord signé avec votre prêteur suffit.

5. La cession de salaire

La cession de salaire permet au prêteur de pouvoir, sous certaines conditions, saisir une partie de votre salaire (ou pension) si vous ne remboursez plus le prêt.

Bon à savoir :
Cette garantie est très strictement encadrée par la loi pour éviter les abus. L’objectif est également d’éviter de vous laisser sans aucun revenus puisque seule une partie de votre salaire peut être saisie.

Article posté par
Jérémy Ancion, Junior Legal & Compliance Officer

Jérémy Ancion, junior Legal & Compliance Officer chez mozzeno, met en oeuvre son expérience du secteur juridique afin de rédiger les articles de blog liés aux aspects réglementaires du crédit et de l'investissement.

Découvrir ses articles

Jérémy Ancion

Le contenu de nos articles mis à jour par nos experts

Cet article a été révisé le , par Camille Carlier, Head of Legal & Compliance

  • Version actuelle
  • 08 décembre 2023 Edité par Hadrien Drossart
  • 26 juin 2023 Edité par Hadrien Drossart
  • 22 septembre 2022 Posté par Jérémy Ancion
Envie d'être informé(e) en priorité des promotions, nouvelles offres et actualités de notre communauté ?
Je veux emprunter

Votre prêt personnel ou professionnel, 100% digital, financé indirectement par des particuliers et des sociétés.

Prêt personnel Prêt professionnel
210.764.815,77 € déjà octroyés aux emprunteurs
Je veux investir

Activez votre capital dans des investissements concrets et locaux: des prêts personnels et professionnels en Belgique.

Découvrir les investissements
107.529.046,55 € déjà remboursés aux investisseurs
Share
Tweet
Share
Share
Tweet
Share