Comment investir dans les ETFs ?

Xavier Laoureux
Xavier Laoureux
Mis à jour le

Vous souhaitez investir en bourse de manière diversifiée ? Les ETFs vous permettent de suivre les performances d'un indice représentant différents actifs. 

Découvrez en quoi consistent les ETFs, leurs avantages et risques et comment en acquérir. 

Qu'est-ce qu'un ETF ? 

Un ETF (ou Exchange Traded Fund) est un type de fonds d'investissement qui est coté sur les marchés boursiers. Il s'agit d'un portefeuille d'actifs géré de manière passive et qui suit une valeur prédéfinie. 

Les ETFs sont aussi appelés "trackers" car ils suivent le cours d'un indice ou d'un actif spécifique (le BEL 20, le CAC 40, l'or…). 

Pour aller plus loin : le guide pour investir en bourse

ETF ou fonds d'investissement : quelle différence ?

Contrairement aux ETFs, les fonds d'investissement ne sont pas cotés en bourse. Ils sont réévalués une fois par jour à la fermeture de la bourse, tandis que les ETFs sont évalués en permanence et peuvent être vendus et achetés à tout moment de la journée, comme les actions. 

Une autre différence entre ces deux véhicules financiers est leur mode de gestion : en effet, les fonds sont gérés de manière active par des professionnels, tandis que les ETFs suivent un indice ou une stratégie prédéfinie. 

Les différents types d'ETFs

Il existe plusieurs types d'ETFs en fonction du type de valeur suivie et de la stratégie adoptée. 

Les ETFs obligataires

Les ETFs obligataires contiennent uniquement des obligations. Ils permettent de percevoir des intérêts et ont un niveau de risque et un rendement moins élevés que d'autres types de titres.

Le principal risque associé aux ETFs obligataires est la défaillance des débiteurs (qui peuvent être des entreprises ou des États). Dans ce cas, vous pourriez perdre tout ou une partie de votre capital ou des intérêts qui vous sont dûs. 

Les ETFs basés sur des indices d'actions

Les ETFs basés sur des actions suivent généralement un indice boursier, comme le S&P 500. La valeur du portefeuille varie alors dans la même direction que l'indice suivi. 

Ces véhicules financiers permettent de répartir votre investissement sur tout le marché représenté par l'indice afin de diversifier vos actifs.

La pondération des actions au sein de l'ETF est la même que celle de l'indice suivi : cela signifie que les résultats obtenus suivent également les mêmes proportions. 

Les ETFs basés sur des indices sectoriels

Les ETFs sectoriels suivent des indices qui représentent un secteur en particulier : il peut s'agir par exemple du secteur bancaire, des télécommunications, de l'industrie… 

En investissant dans un ETF sectoriel, vous achetez un titre qui représente l'ensemble du secteur de manière équilibrée. C'est à la fois un avantage et un inconvénient, puisque si le secteur concerné est touché par une crise, vous serez négativement impacté. 

Les ETFs sur des indices de commodités

Les ETFs basés sur les commodités suivent des indices liés à une ou plusieurs commodités : pétrole, or, sucre, maïs… Cela vous donne la possibilité d'investir dans des commodités de manière diversifiée sans devoir vous-même sélectionner vos actifs, ce qui est un travail long et nécessitant une grande expertise financière. 

Ici aussi, les risques peuvent être plus élevés si vous choisissez un ETF basé sur un seul type de commodité.  

Les ETFs de devises

Certains ETFs sont basés sur des indices forex (Foreign Exchange), c'est-à-dire des monnaies étrangères. 

Ce type d'instrument financier vous permet d'investir dans un panier de devises équilibré qui est géré pour vous. Il est généralement moins risqué de choisir un ETF qui inclut différentes devises afin de limiter les pertes en cas de situation politique ou économique difficile dans certains pays. 

Les ETFs avec effet de levier

Les ETFs à effet de levier amplifient les résultats de l'indice qu'ils suivent. Par exemple, si l'indice enregistre une hausse de 1%, l'ETF augmentera de 2%, 3% ou plus en fonction de la stratégie prédéfinie.  

Cela vous permet d'obtenir des rendements plus importants, mais c'est aussi un risque puisque les pertes sont également amplifiées. 

Les ETFs avec effet de levier inversé

On parle d'effet de levier inversé lorsque l'ETF amplifie les résultats d'un indice à l'envers : par exemple, si l'indice baisse de 1%, l'ETF augmentera de 2%, 3% ou plus selon la stratégie choisie. 

Ce type d'actif est recommandé pour les indices qui présentent des perspectives de baisse. Il comporte des risques assez importants car en cas de remontée du marché, vos pertes seront démultipliées. 

Pourquoi investir dans un ETF ? 

Les ETFs sont des solutions d'investissement avantageuses si vous souhaitez investir en bourse de manière diversifiée sans devoir gérer vous-même le contenu de votre portefeuille. 

Ils sont également très liquides, ce qui vous donne la possibilité de récupérer votre argent à tout moment en cas de besoin. 

Puisque leurs performances sont calquées sur celle d'un indice, vous évitez aussi les risques liés à une éventuelle mauvaise gestion, qui peuvent survenir lorsqu'on confie de l'argent à un fonds d'investissement. Les frais des ETFs sont d'ailleurs plus faibles que ceux d'un fonds puisque ces actifs sont gérés de manière passive. 

Les risques liés aux ETF

Les ETFs sont considérés comme plus sûrs que les actions, mais ils comportent tout de même certains risques : 

  • Le risque de marché : les ETFs étant cotés en bourse, ils suivent les mouvements du marché et sont donc susceptibles d'enregistrer des pertes. 
  • Le risque de concentration : lorsqu'un ETF suit un indice sectoriel, il est étroitement lié aux performances de ce secteur, à la hausse comme à la baisse. 
  • Le risque lié à l'effet de levier : les ETFs qui bénéficient d'un effet de levier sont plus risqués car les pertes sont démultipliées en cas de baisse du cours de l'indice suivi.  
  • Le risque de faillite du fonds : les ETFs sont gérés par des fonds d'investissement. Si le fonds fait faillite, vous pourriez perdre votre argent car l'organisme ne sera peut-être pas capable de rembourser tous ses investisseurs. 

Comment investir dans des ETFs ?

Vous pouvez acheter des ETFs de deux manières différentes : 

  • Marché primaire : vous achetez l'ETF directement auprès de l'organisme émetteur (généralement un fonds d'investissement). 
  • Marché secondaire : vous achetez l'ETF à un autre investisseur qui vous le cède sur le marché boursier. 

Il vous suffit de posséder un compte-titres dans un établissement financier pour pouvoir acheter des ETFs. La transaction peut être réalisée par votre banquier, votre conseiller financier, un courtier ou via une plateforme de trading.

Comment bien choisir un ETF ?

Voici quelques conseils pour vous aider à bien choisir les ETFs dans lesquels investir : 

  • Choisissez un ETF diversifié : plus l'indice suivi par l'ETF est large, plus les risques de pertes sont faibles. 
  • Soyez attentif à la différence de tracking : les ETFs suivent un indice, mais il existe généralement une différence de performance entre l'ETF et l'indice suivi (appelée différence de tracking). Lorsque cette différence est élevée, cela peut représenter un risque.
  • Évitez les ETFs à faible encours : si l'ETF a un faible encours, il est souvent peu demandé sur le marché, ce qui signifie que vous pourriez avoir des difficultés à le vendre et que la différence entre la valeur d'achat et la valeur de revente (le bid-ask spread) peut être à votre désavantage. 
  • Vérifiez la fiabilité de l'émetteur de l'ETF : optez pour des ETFs émis par des émetteurs fiables afin de limiter les risques liés à une éventuelle faillite. 

Les régulations liées aux ETFs en Belgique

Comme toutes les valeurs mobilières,  les ETFs sont soumises au précompte mobilier en Belgique, qui s'élève à 30% des bénéfices réalisés. 

Si la valeur de votre compte-titres dépasse 1.000.000,00 €, vous devez également payer la taxe sur les comptes-titres, qui s'élève à 0,15%. 

Article posté par
Xavier Laoureux

Xavier Laoureux est le co-fondateur de mozzeno. Créée en 2016, mozzeno est la plateforme digitale belge qui permet à des particuliers et des professionnels de se prêter indirectement de l'argent. Xavier, spécialiste des secteurs financiers et marketing, cherche à toujours captiver le lecteur avec du contenu et des actualités sur le crédit et l'investissement.

Découvrir ses articles

Xavier Laoureux

Le contenu de nos articles mis à jour par nos experts

Cet article a été révisé le , par Véronique Delmoitié, Head of Finance & Admin

  • Version actuelle
  • 28 mars 2024 Edité par Hadrien Drossart
  • 28 mars 2024 Posté par Xavier Laoureux
Envie d'être informé(e) en priorité des promotions, nouvelles offres et actualités de notre communauté ?
Je veux emprunter

Votre prêt personnel ou professionnel, 100% digital, financé indirectement par des particuliers et des sociétés.

Prêt personnel Prêt professionnel
222.020.678,45 € déjà octroyés aux emprunteurs
Je veux investir

Activez votre capital dans des investissements concrets et locaux: des prêts personnels et professionnels en Belgique.

Découvrir les investissements
115.121.071,35 € déjà remboursés aux investisseurs
Share
Tweet
Share
Share
Tweet
Share