Acheter une voiture d’occasion ne se fait pas en quelques minutes, il faut réfléchir et préparer son achat pour éviter les arnaques ! Dix erreurs à éviter !

  1. Ne pas préparer votre achat
  2. Vous laisser emporter par un coup de cœur
  3. Vous contenter d’un regard superficiel
  4. Ne pas inspecter le moteur ni quelques aspects techniques
  5. Ne pas faire un essai sur la route
  6. Ne pas vérifier les documents de bord
  7. Ne pas demander la carte d’identité du vendeur
  8. Ne pas vérifier si cette voiture est encore en cours de financement
  9. Ne pas signer un contrat de vente
  10. Ne pas avoir préparé le financement de cet achat.

Vous devez changer de voiture et envisagez l’achat d’un véhicule d’occasion. C’est une démarche importante car votre voiture doit être fiable et souvent vous aimez en être fier ! Vous savez aussi qu’il y a pas mal d’arnaques dans ce domaine. Beaucoup de pistes s’ouvrent à vous. Acheter chez un professionnel, à un particulier, par internet ou par annonces. S’il est clair que vous aurez davantage de garanties auprès d’un professionnel, vous devez cependant aborder cet achat avec un regard très critique, a fortiori auprès d’un particulier. Certains s’y entendent malheureusement très bien pour vous piéger et recouvrir les vices cachés ! N’hésitez donc pas à prendre des conseils !

Voici le détail des 10 erreurs à éviter :

1. Ne pas préparer votre achat

  • Avant de vous lancer dans la recherche d’une voiture d’occasion, il vous faut préciser quel type de véhicule vous souhaitez, réfléchir à la marque, au modèle… Par exemple, allez-vous vous orienter vers un modèle essence ou un diesel ? Une berline, un monospace ou un SUV…Vous avez intérêt à peser les avantages et les inconvénients des différentes options.
  • Il vous faut aussi décider si vous cherchez auprès d’un professionnel ou d’un particulier ou les deux.
  • Un professionnel, surtout s’il est agent d’une marque, engage son image. Il a donc besoin de garder une réputation de fiabilité. De plus il offre une garantie, souvent d’un an ou deux.
  • Vous avez aussi intérêt à vous renseigner sur le prix des voitures d’occasion en consultant l’Argus ou les cotes de l’occasion dans Le Moniteur de l’Automobile.

2. Vous laisser emporter par un coup de cœur

  • Ne craquez pas pour une belle ligne, pour la voiture de vos rêves ou pour une carrosserie impeccable, sans regarder plus loin. L’habit ne fait pas le moine !

3. Vous contenter d’un regard superficiel.

  • L’état de la carrosserie peut en dire beaucoup sur l’histoire de la voiture et le soin du conducteur précédent : vérifiez s’il n’y a pas de traces de rouille, de petites ou grandes bosses, des éraflures . Des nuances différentes dans la couleur laissent deviner une réparation après un accident.
  • L’état de l’ intérieur est également indicatif : usure des tapis, des sièges, tâches, mais aussi odeurs…

4. Ne pas inspecter le moteur ni quelques aspects techniques

  • Même si vous n’y connaissez rien en mécanique, vous pouvez facilement être alerté par certains détails :
    • En soulevant le capot, vous aurez une idée du soin apporté à l’entretien..mais attention, un moteur trop propre peut être suspect ! Vérifier l’état des câbles, la présence d’huile, de rouille…
    • Faites démarrer le moteur à froid. Le démarrage doit être immédiat et le bruit harmonieux.
    • Vérifiez les pneus. Pour permettre encore plusieurs milliers de kilomètres, les rainures devraient avoir une profondeur d’au moins 5 millimètres. Attention aussi, un même essieu doit avoir les deux mêmes pneus.
    • Vérifiez les amortisseurs. Il suffit de pousser sur la carrosserie au-dessus d’une roue. S’ il y a un mouvement de ressort, c’est que l’amortisseur est usé.

5. Ne pas faire un essai sur route

Un essai sur route permet de se faire une idée du comportement de la voiture en mouvement, et donc de son état. Voici quelques points à examiner :

  • Quel bruit émet le moteur ? Y a-t-il d’autres bruits, grincements… ?
  • La voiture roule-t-elle bien droit si vous lâchez un instant le volant ?
  • Faut-il pousser fort sur le frein pour qu’il réagisse ?
  • La course de l’embrayage n’est-elle pas trop longue ? Cela signale une usure avancée.
  • N’y a-t-il pas de voyants allumés ?

6. Ne pas vérifier les documents de bord

Les documents de bord identifient la voiture et son propriétaire et donnent une idée précise de l’histoire du véhicule.

Pour dépister le vol ou d’autres trafics, il faut comparer le numéro du châssis réel et le NIV (numéro d’identification du véhicule) sur les divers documents obligatoires.

7. Ne pas demander la carte d’identité du vendeur afin de vérifier qu’il  s’agit bien du propriétaire de véhicule

8. Ne pas vérifier si cette voiture n’est pas encore en cours de financement.

En effet, si le propriétaire ne rembourse plus son crédit, le prêteur pourrait saisir cette voiture si elle a été mise en garantie.

9. Ne pas faire et/ou lire attentivement le contrat de vente, et auprès d’un professionnel ne pas s’inquiéter de la durée de la garantie.

10. Ne pas avoir préparé préalablement le financement de cet achat, souvent par un prêt auto.

Deux crédits sont accessibles pour l’achat d’une voiture d’occasion :

  • Le prêt personnel, sans attribution précise, ne réclame pas de justificatif ni de garantie mais à cause de cela, coûte plus cher.
  • Le crédit auto, dont le taux d’intérêt est intéressant, mais qui requiert un justificatif et souvent la mise en garantie de la voiture au profit de la banque.

 


 

Vous cherchez un crédit intéressant pour financer votre voiture d’occasion ?

Mozzeno.com vous propose un financement collaboratif à un taux particulièrement attractif !

Simulez votre prêt