Un nouveau modèle économique ? L’économie collaborative !

Hadrien Drossart
Hadrien Drossart
Mis à jour le

Depuis quelques années, les échanges entre particuliers se multiplient. Un nouveau type d’économie se répand, en marge des circuits classiques :  épiceries locales, circuits courts, potagers partagés, nouvelles coopératives... L’économie collaborative prend de plus en plus d’ampleur.

Les technologies numériques sont au cœur de cette transition : grâce aux plateformes en ligne, il est désormais possible d’entrer en contact directement avec les personnes qui proposent le produit ou service que vous recherchez.

Découvrez en quoi consiste l’économie collaborative et le rôle de la technologie dans son expansion.

Les plateformes peer-to-peer : la porte d’entrée vers une économie collaborative

Ces 10 dernières années ont vu apparaître de plus en plus de plateformes peer-to-peer. Désormais, presque tout le monde utilise ce type de service, alors que cela semblait impossible il y a quelques années seulement.

Bon à savoir :
Une plateforme peer-to-peer (ou P2P) est un service qui met en relation les personnes qui proposent un service avec les personnes qui ont besoin de ce service, comme Uber ou AirBnB.

Ces plateformes utilisent la puissance des technologies numériques pour permettre aux particuliers et aux entreprises d’échanger. Et il ne s’agit pas toujours d’argent : certaines d’entre elles sont basées sur le troc, le partage ou le bénévolat. 

L'optique de ces démarches est que chacun soit gagnant. Celui qui propose le bien ou le service trouve de nouveaux débouchés. Celui qui recherche quelque chose voit ses possibilités de choix décuplées et la plateforme elle-même y gagne en développement. Au fondement de ces échanges réside la recherche de l'équilibre des gains et la répartition équitable de la valeur ajoutée.

L’essor de l’économie collaborative

L’émergence de ces plateformes a mis en évidence les bénéfices de la collaboration et de l’entraide dans l’économie. 

Suite à cela, de nombreuses initiatives ont vu le jour : Paysans-Artisans, les Repair Cafés, les magasins de seconde main et les potagers collectifs en sont quelques exemples.

C’est véritablement une nouvelle économie qui émerge selon un modèle collaboratif, avec ou sans échange d’argent. En remettant l’humain au centre, cette démarche questionne les aspects excessifs d’une économie libérale à la recherche du profit à tout prix.

Qu’est-ce que l’économie collaborative ?

L’économie collaborative (ou économie de partage) est un modèle économique basé sur l’échange, le partage et la collaboration sur des plateformes dédiées. En tant qu’intermédiaire, la plateforme permet d’encadrer les échanges et d’en assurer la sécurité.

Le mot de l’expert :

La Commission européenne définit l’économie collaborative comme “les modèles économiques ou les plateformes collaboratives qui créent un marché ouvert pour l’utilisation temporaire de biens et de services souvent produits ou fournis par des personnes privées”.

Camille Carlier, responsable légal & conformité chez mozzeno

Louer plutôt qu’acheter, partager un hébergement, un outil ou un moyen de transport, échanger des services ou des connaissances… L’économie collaborative s’applique à tous les secteurs et contribue à une utilisation plus durable des ressources.

Les 3 principes de l’économie collaborative

1. L’usage prime sur la propriété

Bien souvent, on a tendance à acheter dès que l’on a besoin de quelque chose. Pourtant, de nombreux achats pourraient être évités si l’on prenait l’habitude de prêter et de louer plus souvent. 

L’exemple le plus flagrant de ce principe concerne les voitures : pourquoi posséder chacun son véhicule si c’est pour le laisser au parking les ¾ du temps ? Il est plus économique, plus écologique et moins stressant de partager un même véhicule. C’est pourquoi les initiatives de covoiturage et de voitures partagées ont de plus en plus la cote.

2. Partager est plus efficace que garder pour soi

La surconsommation pose un réel problème à l’échelle mondiale. En effet, c’est ce besoin de toujours consommer plus qui provoque l’augmentation dangereuse des niveaux de pollution à l’heure actuelle. Sans compter que l’économie capitaliste d’aujourd’hui met à mal les ressources de la planète, exploite de nombreux travailleurs dans les pays en voie de développement et produit des quantités effrayantes de gaspillage et de déchets.

En partageant ce que vous possédez, vous réduisez votre consommation et vous participez ainsi à une gestion des ressources plus économe et plus respectueuse de l’environnement.

3. La confiance comme base des relations économiques

L’économie collaborative est avant tout basée sur les relations de confiance : la confiance entre les particuliers qui se prêtent des biens ou s’échangent des services, la confiance envers les vendeurs sur la qualité des produits et la confiance envers les acheteurs de régler le prix convenu. 

Cette approche renforce donc la solidarité et la coopération, des valeurs qui se perdent de plus en plus dans notre société actuelle.

Les avantages de l’économie collaborative

L’économie collaborative a un impact positif à la fois social, environnemental et sur la qualité du service. 

Impact socialImpact environnementalImpact sur la qualité du service/produit
Nouvelle source de rémunération pour de nombreuses personnesMeilleure utilisation des ressources Élimine les intermédiaires
Le commerce local est privilégiéDiminution de la pollution et du gaspillageFacilité d’accès grâce aux outils technologiques
Création de liens sociaux Nouvelle proximité grâce à internet
Solidarité envers les personnes démunies ou fragiliséesMise en valeur du circuit court et des produits locaux

L’économie collaborative dans la finance

Les plateformes de finance collaborative ont également connu un essor important ces dernières années, notamment avec la popularisation de nouveaux modes de financement comme le crowdfunding et les crypto-monnaies. 
Un nouveau modèle a également fait son apparition : le prêt collaboratif. Il s’agit d’un emprunt financé indirectement par des entreprises et des particuliers par l’intermédiaire d’une plateforme agréée.

Bon à savoir :
À l’heure actuelle, mozzeno est la seule plateforme de prêt collaboratif en Belgique.

Ce type de prêt permet de ne pas passer par les banques et de reverser majoritairement les intérêts des crédits à des investisseurs locaux pour garantir une distribution plus juste et plus transparente des marges.

Article posté par
Hadrien Drossart

Hadrien Drossart occupe le poste de producteur de contenu digital chez mozzeno. Passionné par la communication digitale et les nouvelles technologies, il déniche les dernières tendances qu'il vous propose dans différents articles sur le crédit et sur l'investissement. Découvrez ses articles et restez informé :)

Découvrir ses articles

Hadrien Drossart

Le contenu de nos articles mis à jour par nos experts

Cet article a été révisé le , par Julie Segaert, Head of Sales & Operations

  • Version actuelle
  • 23 mai 2024 Edité par Hadrien Drossart
  • 01 juin 2023 Edité par Hadrien Drossart
  • 04 avril 2023 Edité par Hadrien Drossart
  • 6 septembre 2022 Posté par Hadrien Drossart
Envie d'être informé(e) en priorité des promotions, nouvelles offres et actualités de notre communauté ?
Je veux emprunter

Votre prêt personnel ou professionnel, 100% digital, financé indirectement par des particuliers et des sociétés.

Prêt personnel Prêt professionnel
231.627.985,60 € déjà octroyés aux emprunteurs
Je veux investir

Activez votre capital dans des investissements concrets et locaux: des prêts personnels et professionnels en Belgique.

Découvrir les investissements
122.617.222,65 € déjà remboursés aux investisseurs
Share
Tweet
Share
Share
Tweet
Share