Quel est le rôle du courtier en crédit ?

Jeune couple qui se réfère à un courtier en crédit

Il est possible de faire appel à un courtier en crédit pour obtenir un prêt. Le courtier permet en effet de bénéficier d’une solution de financement sur mesure afin de réaliser vos projets (achat d’une nouvelle voiture ou d’une maison, travaux de rénovation, etc.).

Le courtier en crédit effectue les simulations de crédit pour le consommateur et l’aide à constituer le dossier à soumettre à l’organisme de prêt sélectionné.

Découvrez dans cet article la définition du courtier en crédit, son rôle, ses avantages et ses inconvénients.

Courtier en crédit : définition et mode de fonctionnement

Le courtier en crédit est l’intermédiaire entre les prêteurs et l’emprunteur. Il est en général une personne ou une société indépendante qui travaille avec plusieurs organismes de crédit. Le courtier peut présenter différentes propositions de prêt au consommateur afin de trouver celle qui lui conviendra le mieux.

Le courtier en crédit est rémunéré à la commission par les prêteurs. En fonction de ses agréments, le courtier peut proposer aux consommateurs des crédits à la consommation et des prêts hypothécaires pour financer des projets en tous genres. Il peut s’agir de l’achat d’une nouvelle habitation ou d’une voiture, de l’organisation d’un mariage ou d’un voyage, ou encore de la rénovation d’un appartement.

Rôle et mode de fonctionnement du courtier en crédit

Le rôle du courtier en crédit est de conseiller le consommateur, de l’informer et de l’accompagner dans sa recherche de solution de financement. L’intérêt de passer par un courtier est d’être accompagné pour comparer différentes offres et trouver l’offre la plus avantageuse. L’emprunteur peut ainsi bénéficier d’un crédit adapté à sa situation financière pour financer ses projets.

Un courtier en crédit commence par évaluer les besoins du consommateur. Il prend en compte la nature du crédit, les conditions de prêt (taux, échéances de remboursement) ainsi que les capacités financières de son client. Cette évaluation permet au courtier de chercher la solution de prêt la plus adaptée au besoin et à la situation de l’emprunteur.

Il faut savoir que le courtier en crédit doit respecter un certain nombre d’obligations légales. Il est en effet soumis à des règles et des devoirs, au même titre que le prêteur. Ces obligations sont le devoir de conseil et d’information et la protection du consommateur.

Financez votre projet

Possibilité de bénéficier d’une assurance solde restant dû

Un courtier en crédit exerce souvent une activité annexe, celle de courtier d’assurance indépendant pour couvrir votre crédit. Le consommateur peut également bénéficier de conseils pour ses contrats d’assurances.

L’assurance solde restant dû et l’assurance incendie sont généralement évoquées lorsque le consommateur est à la recherche d’un prêt immobilier. À la demande du consommateur, le courtier en crédit s’informe auprès de plusieurs compagnies d’assurance pour trouver l’assurance la plus appropriée à sa situation.

S’adresser à un courtier en crédit : avantages et inconvénients

L’avantage principal de passer par un courtier en crédit est que ce dernier peut évaluer directement la meilleure alternative pour le consommateur. Le courtier peut également soumettre plusieurs demandes à la fois.

L’inconvénient majeur de passer par un courtier en crédit est le taux proposé pour le crédit. Plus le taux est élevé, plus la marge réalisée par le courtier sera élevée. Il arrive donc parfois que certains courtiers proposent des prêts avec des taux plus intéressants pour eux-mêmes.

Devenir courtier en crédit

Pour devenir courtier en crédit en Belgique, il faut :

  • Passer un examen agréé par la FSMA sur le crédit à la consommation et/ou le crédit hypothécaire,
  • Disposer d’une expérience professionnelle d’un an en matière d’intermédiation en crédit,
  • Disposer d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur,
  • Souscrire une assurance pour sa responsabilité professionnelle,
  • Adhérer à un règlement extra-judiciaire des litiges de consommation,
  • Avoir un numéro d’entreprise actif.

C’est l’Autorité des Services et Marchés Financiers (FSMA), en anglais « Financial Services and Markets Authority », qui se prononce sur l’inscription ou le refus d’inscription du courtier en Belgique.

Les principales responsabilités du courtier en crédit

Responsabilités vis-à-vis de l’emprunteur

Outre le devoir de conseil et d’information, le courtier en crédit doit porter une attention particulière à la capacité de remboursement du consommateur. Le courtier en crédit ne peut en effet introduire de demande de crédit pour un consommateur si les informations le concernant montrent que celui-ci ne pourra pas respecter les obligations découlant du contrat de crédit.

Le courtier et le prêteur sont fautifs si la consultation de la Centrale des Crédits aux Particuliers (CCP) fait apparaître que l’emprunteur n’était pas en mesure de rembourser son crédit.

Dans ce cas, le consommateur peut porter plainte contre l’un et/ou l’autre.  C’est effectivement au courtier et au prêteur qu’appartient la responsabilité de vérifier la capacité de remboursement du consommateur avant de lui octroyer un quelconque crédit.

Responsabilités vis-à-vis du prêteur

Le courtier en crédit :

  • Doit communiquer au prêteur les informations nécessaires dans le cadre de l’évaluation de la solvabilité du consommateur,
  • Ne peut fractionner les demandes de crédit,
  • Doit communiquer à tous les prêteurs sollicités le montant des autres contrats de crédit qu’il a demandés ou reçus au bénéfice du même emprunteur,
  • Engage sa responsabilité à l’égard du prêteur, s’il lui cause un dommage en commettant une faute.

Par ailleurs, le courtier en crédit doit examiner minutieusement les documents originaux présentés par l’emprunteur. Le prêteur reçoit en général des photocopies des documents présentés ou leurs versions digitales. Le courtier en crédit peut être condamné à indemniser le prêteur qui a consenti un crédit sur la base, par exemple, d’une fausse identité ou fiche de salaire que le courtier en crédit n’a pas décelé.

Si le courtier en crédit s’est rendu complice de l’emprunteur pour effectuer par exemple une fausse déclaration, le prêteur pourra porter plainte et obtenir le remboursement de l’intégralité de son dommage.

Notez qu’il est tout à fait possible de faire appel à un courtier pour un prêt professionnel.

Financez votre projet
Article posté par
Camille Carlier

Camille Carlier, responsable légal & conformité chez mozzeno, est passionnée par le droit et la finance. Juriste expérimentée, elle veille à transmettre aux lecteurs ses idées de manière claire et concise. Découvrez ses articles et les aspects réglementaires du crédit et de l'investissement n'auront plus aucun secret pour vous.

Découvrir ses articles

Camille Carlier
Envie d'être informé(e) en priorité des promotions, nouvelles offres et actualités de notre communauté ?
S'inscrire à la newsletter
ASBL Becommerce VZW

mozzeno.com respecte le code de conduite (PDF) du Label BeCommerce

Je veux emprunter

Votre prêt personnel ou professionnel, 100% digital, financé indirectement par des particuliers et des sociétés.

Prêt personnel Prêt professionnel
110.548.648,73 € déjà octroyés aux emprunteurs
Je veux investir

Activez votre capital dans des investissements concrets et locaux: des prêts personnels et professionnels en Belgique.

Découvrir les investissements
44.248.337,39 € déjà remboursés aux investisseurs
Share
Tweet
Share
Share
Tweet
Share