Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent

Crédit renouvelable : avantages et inconvénients

Les avantages et les inconvénients du crédit renouvelable

Connu sous le nom de crédit revolving, crédit à solde négatif, ou encore crédit permanent, le crédit renouvelable est un type de crédit à la consommation non affecté, considéré comme l’un des plus souples.

Contrairement à un crédit affecté, le crédit renouvelable est une réserve d’argent que vous pouvez utiliser de manière ponctuelle.

Ce type de crédit vous offre la possibilité de profiter d’un certain montant limité d’argent que vous pouvez utiliser en un nombre non limité de fois, tant que vous ne dépassez pas le seuil alloué.

Vous remboursez cette réserve d’argent en fonction du contrat choisi et de vos possibilités. Le plus souvent, cette réserve d’argent peut être utilisée grâce à une carte de crédit.

Le crédit renouvelable est une solution pratique pour financer des projets divers ou pour avoir des fonds de sécurité, mais il présente tout de même quelques inconvénients.

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le crédit renouvelable, ses avantages et ses inconvénients dans ce dossier !

Avant de se plonger dans l’univers du crédit renouvelable, un petit tableau récapitulatif :

Avantages du crédit renouvelableInconvénients du crédit renouvelable
  • Souplesse d’utilisation
  • Emploi simplifié
  • Les intérêts sont remboursés uniquement sur la somme débitée
  • Carte de crédit associée au crédit
  • Coût du crédit élevé
  • Risque de surendettement élevé
  • Difficulté à prévoir exactement le coût total du crédit

Financez votre projet

Les caractéristiques du crédit renouvelable

Le crédit renouvelable permet d’emprunter une somme généralement comprise entre quelques centaines et quelques milliers d’euros.

Le montant de la somme accordée est déterminé en fonction des besoins du client, mais également de sa capacité de remboursement.

On ne peut pas vraiment parler de durée de remboursement pour un crédit renouvelable, mais un plan de remboursement peut y être associé.

En revanche, le zérotage, c’est-à-dire l’obligation pour le consommateur de remettre le solde de son crédit à zéro dans un délai déterminé, est obligatoire.

Le montant total à rembourser lors du zérotage concerne le capital, les intérêts, les frais et d’éventuels intérêts de retard.

Une fois que l’emprunteur possède un solde dû équivalent à zéro, une nouvelle période de zérotage débute. Les délais de zérotage diffèrent selon que l’ouverture de crédit soit avec remboursement périodique de capital ou non.

Ces délais de zérotage ont été mis en place afin de protéger le consommateur dans le cadre de l’octroi de crédit.

Une fois le crédit remis à zéro, les sommes remboursées par l’emprunteur peuvent être à nouveau débloquées.

Par ailleurs, l’emprunteur peut effectuer des remboursements anticipés à tout moment, et sans indemnités.

Les échéances sont prélevées dès que l’emprunteur utilise la réserve d’argent. Ces échéances comprennent des intérêts sur le capital emprunté, et non pas sur la somme totale disponible.

Le consommateur peut toutefois décider de rembourser une somme plus conséquente pour limiter les intérêts payés. Il peut également choisir de zéroter avant la date d’échéance.

Il est important de noter qu’un défaut de paiement d’au moins deux échéances, ou d’une somme équivalente à 20 % du montant dû, d’un crédit renouvelable entraîne l’inscription de l’emprunteur sur le volet négatif de la Centrale des Crédits aux Particuliers (organisée par la Banque Nationale de Belgique).

Le prêteur consulte d’ailleurs la Centrale des Crédits aux Particuliers avant d’accorder un crédit, et cela dans le but de protéger le consommateur du surendettement.

La solvabilité de l’emprunteur, quant à elle, est vérifiée par le prêteur en recueillant des données lui permettant d’apprécier sa situation financière. Toutefois, le prêteur doit employer des méthodes respectueuses de la vie privée du consommateur (il ne peut par exemple pas demander à sa famille des informations sur les biens possédés).

À tout moment, le client peut demander :

  • La réduction du montant de sa réserve de crédit,
  • L’augmentation du montant de sa réserve de crédit (dans ce cas, sa demande fera l’objet d’un nouveau contrat de crédit et d’une nouvelle étude),
  • La suspension de son droit à utiliser sa réserve d’argent,

La résiliation de son contrat de crédit (il doit alors rembourser le montant du crédit utilisé aux conditions du contrat).

Financez votre projet

Les principaux avantages et inconvénients du crédit renouvelable

Le crédit renouvelable possède de nombreux avantages mais également quelques inconvénients qu’il convient de connaître préalablement à la contraction d’un tel crédit.

Le crédit renouvelable et ses avantages

  • Souplesse d’utilisation : l’établissement de prêt met à la disposition du client une somme d’argent que celui-ci peut dépenser au moment et de la manière qu’il souhaite, et sans avoir à justifier ses dépenses. L’emprunteur peut demander le versement de la somme totale en une ou plusieurs fois. Le crédit renouvelable s’avère particulièrement utile lors des situations d’urgence nécessitant un accès rapide à la réserve d’argent pour effectuer des dépenses exceptionnelles.
  • Simplicité d’emploi : la réserve d’argent se reconstitue au fur et à mesure des remboursements de l’emprunteur. Ce dernier dispose ainsi toujours d’une somme définie pour financer de nouvelles dépenses, sans devoir réaliser de nouvelles démarches auprès des établissements de crédit.
  • Remboursement des intérêts uniquement sur la somme débitée : le crédit renouvelable ne coûte rien tant que la réserve d’argent n’est pas utilisée (hors coût de la carte de crédit). L’emprunteur ne paie des intérêts que sur la somme utilisée.

Praticité de la carte de crédit : dans le cas où une carte est associée au crédit renouvelable, elle permet d’effectuer des paiements chez les commerçants, mais également de retirer de l’argent dans les distributeurs automatiques de billets.

Les inconvénients du crédit renouvelable

Le crédit renouvelable présente également des inconvénients, parmi lesquels :

  • Un risque de surendettement : mal maîtrisé, le crédit renouvelable peut mener à une situation de surendettement. Effectivement, la facilité d’emploi et la souplesse d’utilisation qui font partie des avantages du crédit renouvelable peuvent également être des inconvénients car elles poussent certaines personnes à effectuer des dépenses qu’elles n’auraient pas réalisées si elles ne possédaient pas ce crédit. Le crédit renouvelable n’est donc pas recommandé aux personnes ayant des rentrées d’argent irrégulières et qui risquent d’effectuer des achats excessifs.
  • Coût élevé du crédit : le taux d’intérêt du crédit renouvelable est en général élevé. De plus, il faut savoir que le taux d’intérêt peut varier à chaque révision, ce qui est risqué pour l’emprunteur car le taux peut diminuer ou au contraire augmenter. Néanmoins, en cas de révision, le prêteur est obligé d’informer son client du nouveau taux débiteur avant sa date effective d’application. L’emprunteur dispose alors d’un délai de 30 jours pour refuser la révision.

Le coût exact total du crédit est difficile à déterminer puisque les calculs qui utilisent le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) sont assez complexes à réaliser. De plus, les frais de carte d’ouverture de crédit sont plus onéreux que ceux des cartes classiques.

Le fonctionnement du crédit renouvelable

En Belgique, l’emprunteur bénéficie de la protection des dispositions du livre VII du Code de Droit Économique.

Préalablement à l’accord d’un crédit renouvelable, l’établissement de crédit vérifie la solvabilité du client. Une fois la solvabilité vérifiée, le prêteur remet au client une offre de contrat. Le bénéficiaire dispose alors d’un délai de 20 jours pour accepter ou refuser l’offre.

Lorsque l’emprunteur accepte l’offre, il doit remettre un exemplaire du contrat daté et signé à son prêteur. L’emprunteur dispose d’un délai de rétractation de 14 jours calendaires pour revenir sur sa décision et se rétracter, sans avoir à se justifier.

Dans le cas où le crédit ou la carte associée ne sont pas utilisés pendant un an et que le prêteur souhaite proposer une reconduction du contrat, cela doit être réalisé par écrit en indiquant :

  • L’identité des parties,
  • La nature de l’opération,
  • Le montant du crédit disponible,
  • Le taux annuel effectif global,
  • Le montant des remboursements par échéance et par fractions de crédit utilisées.

Afin d’accepter la reconduction du contrat, l’emprunteur doit signer le document et le retourner au prêteur. A défaut, le droit d’utiliser le crédit est suspendu.

Le contrat de l’emprunteur est résilié de plein droit s’il ne demande pas la réactivation de son crédit durant l’année de la suspension.

Financez votre projet

Personne qui monte sur une gyroroue, un nouveau moyen de transport

Quels sont les nouveaux moyens de transport ?

Lire la suite
les outils pour bricoler

Bricoler à moindre coût, c’est bien choisir son magasin

Lire la suite
faire ses comptes pour gérer son budget

Apprendre à gérer son budget

Lire la suite
Envie d'être informé(e) en priorité des promotions, nouvelles offres et actualités de notre communauté ?
S'inscrire à la newsletter
ASBL Becommerce VZW

mozzeno.com respecte le code de conduite (PDF) du Label BeCommerce

Je veux emprunter

Votre prêt, 100% digital, financé indirectement par des particuliers et des sociétés.

Prêt personnel Prêt professionnel
38.445.086,15 € déjà octroyés aux emprunteurs

Je veux investir

Activez votre capital dans des investissements concrets et locaux: des projets personnels et professionnels belges.

Découvrir les investissements
14.396.116,02 € déjà remboursés aux investisseurs
0 Shares
Share
Tweet
Share
0 Shares
Share
Tweet
Share