Le guide pour vous aider à acheter votre vélo électrique

Vélo électrique à acheter

Ces dernières années, les vélos électriques ont gagné en popularité. Vous songez peut-être à franchir le cap pour ne plus arriver essoufflé et en sueur au travail. Découvrez nos conseils pour vérifier si ce moyen de transport est la solution qu’il vous faut. Nos indications vous aideront également à vous orienter dans le monde des vélos électriques.

Pourquoi acheter un vélo électrique ?

Un VAE (Vélo avec Assistance Électrique) étant assez coûteux, il convient de réfléchir à vos besoins avant d’investir.

Si vous désirez acheter un vélo pour une utilisation très ponctuelle plutôt sur terrain plat et que vous êtes en bonne condition physique, cet achat assez onéreux ne se justifie peut-être pas ! Un bon vélo classique, nettement moins cher, pourrait vous convenir.

Si vous souhaitez vous tourner vers des déplacements plus écologiques au quotidien, par exemple pour vos trajets domicile-travail et que ce trajet est assez conséquent en distance, un vélo électrique peut être une bonne solution.

Zoom sur les avantages et les inconvénients du vélo électrique.

Financez votre projet

Les avantages

Le vélo électrique possède de nombreux avantages :

  • Aide en côte : le vélo électrique permet des trajets sans grande fatigue dans les régions vallonnées et facilite notamment le démarrage en côte,
  • Rapidité : lors de trajet en ville, le VAE est l’un des moyens de transport les plus rapides. L’assistance fonctionne jusqu’à 25 km/h pour la plupart des vélos électriques (cette vitesse peut monter jusqu’à 45km/h pour les speedelec). Cette assistance permet donc à n’importe qui d’atteindre des moyennes de vitesse intéressantes pour se faufiler dans le trafic,
  • Longue distance : la combinaison des avantages précédents permet de réaliser des distances bien plus importantes qu’avec un vélo classique,
  • Bon pour la santé : le vélo électrique permet de faire de l’exercice même après un problème de santé ou quel que soit l’âge,
  • Écologique : bien que la fabrication de la batterie entraîne une pollution importante, les déplacements à vélo électrique sont très peu polluants par rapport au moteur atmosphérique,
  • Économique : la consommation énergétique d’un vélo électrique est plus faible que la majorité des moyens de transport. Un VAE consomme en moyenne 1 kWh pour 100 km,
  • Aides à l’achat : selon les régions et même les communes, il est possible d’obtenir des aides à l’achat, surtout si ce vélo est utilisé pour se rendre au travail.

Les inconvénients

Le moyen de transport parfait n’existant pas, le vélo électrique possède malgré tout quelques inconvénients :

  • Le poids n’est pas idéal : avec ses 20 à 25 kilos, un vélo électrique n’est pas particulièrement maniable en déplacement manuel. Pour franchir une marche ou un escalier, pour accompagner un trajet en train ou même pour être hissé sur le porte-vélo d’une voiture, il demande un effort important. Notez d’ailleurs qu’un porte-vélo spécialement adapté à son poids est nécessaire. Il existe des modèles plus légers mais leur prix est plus élevé.
  • La gestion de la batterie : celle-ci doit être régulièrement rechargée. Il convient d’être vigilant à cette charge pour ne pas se retrouver sans assistance en milieu de trajet.
  • Le coût : le prix moyen d’un vélo électrique est compris entre 1 500 et 3 000 €, ce qui est bien plus cher qu’un vélo classique. Selon l’équipement qui peut accompagner le vélo, le prix peut grimper jusqu’à 5 000 ou 6 0000 €, voire même 10 000 € pour certains vélos,
  • Le vol : malheureusement, le coût des vélos électriques et l’absence de système antivol tout à fait fiable en font des proies faciles pour les voleurs (pensez à retirer la batterie lorsque le vélo est garé en extérieur).

Bien choisir son vélo électrique

Si vous décidez de vous tourner vers l’électrique, il peut être assez compliqué de s’y retrouver. Voici quelques indications pour vous aider à faire le tri parmi les différentes options existantes.

Notez qu’il existe différents types de vélos électriques, parmi lesquels :

  • Vélo de ville,
  • VTC,
  • VTT,
  • Vélo de course,
  • Vélo compact (roues et châssis plus petits),
  • Vélo pliant,
  • Vélo cargo,
  • Etc.

VAE ou Speedelec ?

Tous les vélos électriques possèdent des similarités. Nous pouvons distinguer deux grands types de vélos électriques :

  • Le VAE : il s’agit ici du vélo électrique le plus populaire. Concrètement, le moteur de ce vélo ne fonctionne que si vous pédalez (d’où le nom d’assistance électrique). L’assistance de ces vélos s’arrête à 25 km/h et la puissance du moteur n’est pas supérieure à 250 Watts. Ce moyen de transport est assimilé au vélo classique et dépend donc de la même législation. Immatriculation et assurance ne sont pas nécessaires pour conduire un VAE.
  • Les Speedelec (ou vélo électrique rapide) ou Speed Pedelec, peuvent monter jusqu’à 45 km/h et le moteur peut atteindre 500 watts. Ces vélos sont très similaires aux vélomoteurs et nécessitent d’ailleurs une immatriculation, une assurance et que le conducteur soit âgé d’au moins 16 ans et dispose d’un permis AM ou B. Le port du casque est obligatoire pour conduire ces vélos et il n’est pas autorisé de rouler sur les pistes cyclables.

Ces types de vélo correspondent tous à des budgets différents, mais surtout à des usages différents. Il convient donc de bien préciser l’usage que vous souhaitez en faire avant de vous décider à acheter un vélo électrique.

Identifier vos besoins

Avant de cibler les éléments du vélo électrique à proprement parler, il convient de prendre certains critères en considération pour orienter votre choix.

Vous ne recherchez pas les mêmes propriétés sur un vélo en fonction des critères suivants :

  • Le type de parcours pour lequel vous désirez un vélo électrique (distance, relief, etc.),
  • Vos préférences de posture sur le vélo (position sportive, dynamique ou plutôt relax),
  • Vos besoins concernant l’équipement en fonction des affaires que vous souhaitez transporter (par exemple panier, sacoches, etc.).

Une fois ces besoins identifiés, vous pouvez vous pencher sur les caractéristiques propres du vélo.

Acheter un vélo électrique : les 5 critères à considérer

Découvrons les 5 principaux critères à prendre en compte lors du choix d’un vélo électrique.

1. L’emplacement du moteur

Les moteurs des vélos électriques possèdent trois options d’emplacement :

  • Dans le boîtier de pédalier,
  • Dans la roue arrière du vélo,
  • Dans la roue avant.
Moteur dans le pédalierDans la roue arrièreDans la roue avant
  • Système qui permet de doser l’intervention de l’assistance en fonction du coup de pédale grâce à un capteur de pression,
  • Sensation plus fluide, proche du vélo classique,
  • La chaîne est davantage sollicitée et fragilisée car soumise à la force du moteur et du pédalage (la transmission se fait par la chaîne),
  • Configuration courante.
  • Le moteur dans une roue donne son impulsion lorsque les pédales commencent à tourner, via un capteur de pédalage,
  • Sensation proche de celle d’une mobylette ; permet de travailler les muscles en douceur,
  • Perte d’efficacité dans les côtes,
  • Manque de fluidité dans le changement des vitesses,
  • Remplacement de la chambre à air ou du pneu plus compliqué,
  • Démarrage parfois assez brusque,
  • Configuration courante.
  • Le moteur possède un capteur de rotation de pédalage,
  • Permet de changer les pneus sans difficultés et n’interfère pas avec le dérailleur,
  • Manque d’efficacité en côte,
  • Diminution de l’adhérence de la roue avant,
  • Configuration devenue quasi inexistante ; se retrouve surtout sur les vélos bon marché.

2. La batterie

La batterie est un élément indispensable du vélo électrique sur lequel il convient de se pencher avant de faire son choix.

Il convient de prendre en compte les caractéristiques suivantes :

  • L’autonomie de la batterie, dont la puissance se mesure en watts par heure. Notez que l’autonomie de la batterie se réduit fatalement avec le temps. L’autonomie de la batterie dépend de différents facteurs :
    • La vitesse,
    • Le poids du cycliste,
    • Le gonflage des pneus,
    • La puissance de la batterie,
    • Le dénivelé,
    • Etc.
  • L’emplacement de la batterie :
    • Sur le porte-bagages : cette option est très fréquente, en particulier pour les vélos bon marché. Dans ce cas, le poids assez élevé de la batterie peut rendre le vélo moins stable lorsqu’on ne roule pas dessus.
    • Sur le cadre (ou, plus rarement, dans le cadre) : cette position plus centrale et plus basse permet une meilleure stabilité du vélo.

Les batteries sont généralement au lithium-ion et amovibles. Certaines se rechargent directement sur le vélo et d’autres en dehors de celui-ci.

3. Le mode d’assistance

Ce critère est étroitement lié à l’emplacement de la batterie.

Nous pouvons différencier deux modes d’assistance :

  • L’assistance progressive est fournie par le moteur qui se trouve dans le pédalier et nécessite un capteur de force. Ce type d’assistance est plus fluide pour se rapprocher de la sensation de conduite d’un vélo classique.
  • L’assistance “tout ou rien” fonctionne sur un pédalier qui possède un simple capteur de pédalage. Cette assistance est couplée à un moteur situé dans la roue et donne une franche impulsion dès le démarrage.

4. Les mécanismes du vélo

Comme sur un vélo dit “musculaire”, la qualité des différentes composantes du vélo est importante.Il convient donc de s’attarder sur les éléments suivants :

  • Les freins : le poids et les performances du vélo électrique demandent un freinage efficace. Beaucoup sont équipés de freins à disque avec plaquettes de frein, mais les mécanismes à patins, dont certains hydrauliques (plus difficiles d’entretien), sont aussi fréquents. Le principal est d’avoir des freins puissants et efficaces !
  • La chaîne : pour les vélos à moteur central, les courroies semblent préférables car plus solides.
  • Les pneus : l’idéal est d’avoir des pneus de bonne qualité, avec une bande anti-crevaison et assez larges pour le confort.
  • Le dérailleur : choisir un bon compromis dans la gamme de dérailleurs
    évite les désagréments des problèmes techniques. Les dérailleurs dans le moyeu empêchent la chaîne de sauter et permettent le changement de vitesse à l’arrêt.
  • La solidité générale : avant d’acheter, jetez un coup d’œil sur les différentes parties du vélo pour vous assurer de leur bonne finition et de leur qualité (soudure, lampes, console, etc.)

5. Avant d’acheter, essayez !

Un beau vélo peut vous taper dans l’œil, encore faut-il qu’il soit confortable et maniable pour vous.

  • Rien ne vaut un petit essai pour départager les modèles qui vous plaisent. Vous testerez ainsi la position de conduite, la selle, le passage de vitesse, l’aide dans les côtes, etc.
  • Si vous n’avez jamais roulé sur un vélo électrique, il est possible d’en louer de manière à tester votre adaptation.
  • N’hésitez pas non plus à vérifier la facilité pour enlever la batterie, car c’est un geste que vous aurez à faire régulièrement.

Financez votre projet

Penser à un prêt pour acheter son vélo électrique

Pourquoi ne pas envisager de financer le vélo de vos rêves via un prêt personnel collaboratif ?

Comme nous l’avons mentionné, pour acquérir un vélo électrique, il faut compter entre 1 000 et 10 000 €.

Pour faire face à cette dépense, pourquoi ne pas passer par l’emprunt personnel collaboratif proposé par mozzeno ?

Comment se démarquer pour revendre sa voiture au meilleur prix ?

Nos conseils pour revendre sa voiture au meilleur prix

Lire la suite
Vélo électrique à acheter

Le guide pour vous aider à acheter votre vélo électrique

Lire la suite
Découvrez comment avoir un prêt personnel sans passer par une banque

Faire un prêt personnel sans passer par une banque

Lire la suite
Envie d'être informé(e) en priorité des promotions, nouvelles offres et actualités de notre communauté ?
S'inscrire à la newsletter
ASBL Becommerce VZW

mozzeno.com respecte le code de conduite (PDF) du Label BeCommerce

Je veux emprunter

Votre prêt personnel ou professionnel, 100% digital, financé indirectement par des particuliers et des sociétés.

Prêt personnel Prêt professionnel
42.144.527,14 € déjà octroyés aux emprunteurs

Je veux investir

Activez votre capital dans des investissements concrets et locaux: des prêts personnels et professionnels en Belgique.

Découvrir les investissements
15.646.337,98 € déjà remboursés aux investisseurs
0 Shares
Share
Tweet
Share
0 Shares
Share
Tweet
Share